Les bars et restaurants vont refermer : "C'est un choc terrible, le deuxième de l'année"

Les bars et restaurants vont refermer : "C'est un choc terrible, le deuxième de l'année"

TÉMOIGNAGES - À compter de jeudi minuit, les commerces "non-essentiels" devront refermer leurs portes jusqu'au 1er décembre, suite au reconfinement national décrété par Emmanuel Macron. Une mesure qui inquiète plus que jamais les bars et restaurants.

Ils vont devoir rebaisser le rideau. Dès jeudi minuit, "les bars et les restaurants seront fermés" en France pendant le reconfinement national d'au moins un mois, annoncé ce mercredi 28 octobre par le président Emmanuel Macron au cours de son allocution à 20h. Comme lors du premier confinement de 55 jours ordonné en mars dernier, "les commerces qui ont été définis au printemps comme non-essentiels" ne pourront rouvrir, a minima, jusqu'au 1er décembre prochain. 

"Je sais que beaucoup de commerçants espéraient ne pas fermer, je sais que pour les commerces de centre-ville, je demande un très gros effort", a reconnu le président de la République, après le premier confinement qui avait éprouvé l'économie française. "Tenons-le avec beaucoup de rigueur pendant quinze jours. Si d'ici quinze jours, nous maîtrisons mieux la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante avant les fêtes de Noël."

Toute l'info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

L'appel aux aides des restaurateurs et bars

Un coup dur pour les professionnels du secteur. "On va être obligé de faire avec", se désole auprès de LCI Alexis Pineau, patron de bar Le Shaft à Nantes. "Pour nous, c'est compliqué parce qu'on a pris le premier confinement. Aujourd'hui on se retrouve bloqué avec un reconfinement, une refermeture." 

Lire aussi

"C'est un choc terrible, c'est le deuxième choc terrible de cette année", ajoute Didier Dantzikian, patron du Red Dog Café, un bar-restaurant de Lyon. "La première fois, on nous a appris qu'on serait confiné (...) et qu'il fallait tout clôturer à partir de minuit, ce qui n'était pas pratique pour la marchandise. Là, on a un peu plus de temps mais c'est pareil, c'est demain. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas anticiper un peu plus ce genre de mesures."

En vidéo

Reconfinement : "On espère quelque chose pour pouvoir relever la tête" indique un barman

Conscients que "le Covid n'est pas une chose à prendre à la légère", les restaurateurs et bars s'inquiètent pour leur avenir, malgré les nouvelles aides promises par le chef de l'État pour les entreprises "fermées administrativement"

"Le président a très bien parlé, c'est positif comme discours. Le chômage partiel c'est très bien, la prise en charge d'une partie des charges sociales c'est très bien", reconnaît le directeur du Red Dog Café, qui se souvient toutefois avoir reçu seulement "deux 1500 euros pour trois mois de fermeture" au printemps dernier. Une aide qu'il juge insuffisante pour "un établissement comme le nôtre, (...) qui embauche sept salariés". "Pour vous donner une idée, on a un poids mort à 1900 euros par jour."

"Il va vraiment falloir aider les entreprises", appuie le restaurateur lyonnais. "Il va falloir une réduction sur les impôts ou quelque chose pour pouvoir relever la tête", poursuit le patron de bar nantais. En attendant ce coup de pouce de l'État, peuvent-ils tenir le choc jusqu'au 1er décembre ? "On pourra tenir ce mois-là. Si en décembre on peut retravailler, ça ira très bien parce que c'est un gros mois. On refera un peu de trésorerie", se veut optimiste Didier Dantzikian, qui dit avoir "emprunté 100.000 euros"

"Mais si vous ne faites pas partie d'un groupe, si vous n'avez pas de fond personnel, quelqu'un pour vous aider, à un moment donné il n'y a plus d'argent." "Il va vraiment falloir nous aider", martèle son confrère nantais. "On va faire de notre mieux."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Crise sanitaire : l'ONU lance un appel humanitaire record de 35 milliards de dollars

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : 6 choses à savoir sur la stratégie de vaccination française

Lire et commenter