Retour de vacances, Toussaint, rassemblements privés... les consignes des forces de l'ordre

Retour de vacances, Toussaint, rassemblements privés... les consignes des forces de l'ordre

RESTRICTIONS - Le ministre de l'Intérieur a donné ses consignes aux gendarmes et policiers pour les premiers jours du confinement, et notamment à l'occasion du retour des vacances. Elles oscillent entre fermeté et tolérance selon les situations.

C'est reparti pour un tour. Depuis vendredi 30 octobre, première heure, la France métropolitaine est entrée dans un nouveau confinement. Comme pour chaque restriction depuis le début de la crise sanitaire, les forces de l'ordre sont déployées partout sur le territoire pour faire respecter la mesure et contrôler la population. Pour ces trois premiers jours de confinement, le ministère de l'Intérieur a adressé quelques consignes aux services de police et de gendarmerie.

Sans surprise, Gérald Darmanin demande du "discernement" jusqu'à la fin de la journée, dimanche 1er novembre. Comme le gouvernement le martèle depuis le 29 octobre, les Français partis en vacances sont autorisés à rentrer chez eux. Pour eux, aucune attestation ne sera nécessaire. Attention toutefois, cette clémence n'est valable que jusqu'à dimanche soir, à minuit.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Tolérance pour la Toussaint, fermeté pour Halloween

En ce week-end particulier, l'exécutif veut également laisser les Français fêter la Toussaint dans les conditions les plus normales possibles. Ainsi, la célébration des cultes, toutes religions confondues, est tolérée. L'accès aux cimetières demeure également possible. De même que, pour les retours de vacances, cette indulgence prendra fin dimanche soir, à minuit.

En revanche, le ministère de l'Intérieur exige de la fermeté sur d'autres points. Pour les établissements recevant du public, obligés de tirer le rideau, ou pour les rassemblements sur la voie publique, interdits, aucune tolérance ne sera appliquée par les forces de l'ordre. Il en est de même pour les "free-party", notamment samedi 31 octobre, au soir d'Halloween.

Enfin, concernant les rassemblements privés, la donne est plus complexe, l'exécutif n'ayant pas le pouvoir de limiter les jauges dans les lieux d'habitation. Toutefois, les policiers devront surveiller les entrées et les sorties et contrôler si les attestations sont bien remplies.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Une troisième vague fatale" en mars : l'inquiétude du président des urgentistes

EN DIRECT - Le président iranien se réjouit de la fin du "règne affreux" du "tyran" Donald Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter