VIDÉO - "Il est parti en héros" : le témoignage poignant du fils et de la compagne d'un sauveteur décédé aux Sables-d'Olonne

Population

Toute L'info sur

Le 20h

TÉMOIGNAGE - Trois jours après la mort en mer de trois sauveteurs en mer de la SNSM qui tentaient de porter assistance à un pêcheur au large des Sables-d'Olonne, l'émotion est vive en Vendée. Adrien Chagnolleau et Christelle Rimbaud, fils et compagne de Yann Chagnolleau, disparu vendredi, livrent un témoignage poignant au journal de 20H de TF1.

Vendredi dernier, trois sauveteurs en mer sont décédés à bord d'une vedette de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), en tentant de porter secours à un pêcheur en difficulté lors de la tempête Miguel, au large des Sables-d'Olonne. Alors qu'un hommage national leur sera rendu jeudi à 11h30 en présence du président de la République Emmanuel Macron, qui devrait leur remettre la Légion d'honneur à titre posthume, le fils et la compagne d'un des défunts ont accepté de s'exprimer au micro de TF1, dans le journal de 20H.

Devant la stèle des marins péris en mer, Adrien Chagnolleau revient ainsi sur la passion de son père, qui avait déjà emporté un membre de sa famille par le passé : "Mon grand-père a aussi disparu en mer, quand mon père avait l’âge de 5 ans." "Il nous avait bien transmis sa passion. C’était l’un des meilleurs et il était très respecté. Il s’occupait beaucoup d’associations, c’était sa passion, c’est tout", déclare Adrien.

Heureusement qu’ils sont là, ils nous portent dans le drame qui nous arrive.- Christelle Rimbaud, compagne de Yann Chagnolleau, sauveteur disparu en mer.

Disparu en compagnie de deux de ses collègues,Dimitri Moulic et Alain Guibert, Yann Chagnolleau était en mer depuis l’âge de 13 ans, comme marin-pêcheur, puis s’était investi depuis une vingtaine d’années comme sauveteur bénévole. Pour Christelle Rimbaud, sa compagne, le sauveteur en mer est "parti en héros". "Ça reste notre héros et il est parti de sa passion, trop tôt, et dans des circonstances atroces. Mais il est parti, je pense, de la manière dont il aurait aimé partir, mais pas à ce moment-là", explique-t-elle, émue aux larmes.

Lire aussi

Avant de remercier les nombreuses personnes leur apportant leur soutien : "Heureusement qu’ils sont là, ils nous portent dans le drame qui nous arrive. Ils sont à nos côtés depuis vendredi, ils nous permettent d’avancer, de mettre un pied devant l’autre."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter