Sur Youtube, la dernière pub de Gillette fustige la masculinité toxique et reçoit une pluie de commentaires outrés

Sur Youtube, la dernière pub de Gillette fustige la masculinité toxique et reçoit une pluie de commentaires outrés

Population
DirectLCI
PUB - La marque Gillette a misé sur une nouvelle publicité féministe, fustigeant la masculinité toxique. Un changement de ton qui n'est pas du goût de nombreux consommateurs. Sur Youtube notamment, le débat fait rage.

Plus de 4 millions de vues en 48 heures. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la dernière publicité en date de la marque Gillette ne laisse pas indifférent. Et si ce score paraît très élevé pour de simples rasoirs jetables... c'est qu'il s'agit d'autre chose.


La marque américaine vient en effet d'opérer un virage radical pour son image en proposant un spot publicitaire en plein dans l'ère post-#MeToo, fustigeant la masculinité toxique. "Cela dure depuis trop longtemps. On ne peut pas juste en rire. Répéter les mêmes excuses : 'ah, les garçons...' Il n'y aura pas de demi-tour, car nous croyons au meilleur chez les hommes" peut-on entendre, sur fond de dénonciation de harcèlement homophobe, sexiste et sexuel. Et il n'y a pas que le ton qui change. Gillette a aussi, pour l'occasion, fait évoluer son slogan, le faisant passer de "the best a man can get" ("le meilleure qu'un homme puisse avoir") à "the best a man can be", ("le meilleur qu'un homme puisse être").

Appels au boycott

Une publicité clairement engagée qui n'est pas du goût de tout le monde. Le clivage est surtout visible sur Youtube, où la vidéo a été postée par la marque. Une pluie de pouces en bas s'est abattue sur cette page : 336.000 réactions négatives, contre 79.000 positives. Et dans les commentaires, on assiste au même déferlement de positions franchement hostiles : "Adieu Gillette, je n'utiliserai plus jamais vos produits", écrit l'un. "Gillette, quand les mecs n'ont plus de testostérone", réagit un autre.

On lit encore : "Hey Gillette, maintenant, faites une publicité pour montrer comment les femmes violentent le système des lois familiales", ou bien aussi : "Vous m'insultez parce que je suis trop masculin ? Salut Gillette, quand je boycotte c'est pour de bon." Une femme comment même : "Chaque personne impliquée dans cette pub devrait être profondément honteuse..."


Appels au boycott et commentaires négatifs : sur Youtube en tout cas, les réactions négatives sont bien plus bruyantes que les autres. Sur Twitter aussi, des personnalités conservatrices se sont elles aussi émues d'une publicité qu'elles estiment "anti-homme", à l'image de l'écrivain américain Jim Hoft. Le groupe Procter & Gamble en souffrira-t-il en bourse ? Sur les derniers mois, le cours de la marque Gillette était plutôt à la hausse. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter