Télétravail : comment trouver le bon compromis ?

Télétravail : comment trouver le bon compromis ?

PANDÉMIE - Parmi les moyens permettant de lutter contre la propagation du virus en entreprise, le télétravail apparaît une nouvelle fois comme la solution la plus efficace. Cependant, ce mode d'organisation a un coût.

Pour l'heure, les protocoles sanitaires en vigueur s'attachent avant tout à assurer une distance minimale d'un mètre entre chaque salarié, aux postes de travail et lors des déplacements au sein des locaux, le masque étant recommandé si cette distance ne peut être respectée. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, un foyer de contaminations sur quatre (24%) se déclare en entreprise. Devant ce constat, afin de limiter la propagation du virus, le port du masque sera obligatoire à partir du 1er septembre, y compris dans les "open spaces", a annoncé ce mardi la ministre du Travail, Elisabeth Borne. 

Autre solution pour lutter contre la propagation du virus en entreprise, le télétravail. Il reste recommandé dans les zones où la circulation du virus est active. Chez "Joone", une startup qui a développé un concept de couche écologique, les deux-tiers des salariés sont toujours en télétravail, au rythme de trois jours par semaine. Le but ? Limiter le nombre de personnes présentes au sein des locaux. "Au vu de la situation sanitaire, on doit rester malgré tout vigilant. Et c’est l’affaire de chacun d’essayer de privilégier le télétravail quand on le peut", estime David Ruffier, directeur de la croissance chez "Joone".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Dans certains cas, la présence du salarié est essentielle

Mais tous les salariés de l'entreprise ne sont pas logés à la même enseigne. Pour certains métiers, la présence du salarié est essentielle, ou du moins préférable. C’est notamment le cas de cette responsable du service client. Elle ne fera qu’un jour en télétravail par semaine au lieu de trois. "On peut avoir des situations d’urgence avec des clients où il faut être extrêmement réactif. On a les réponses plus rapidement quand le collègue est à côté de soi. Cela fluidifie énormément la communication", souligne May Laurent, responsable relation client chez "Joone".

Certes, les avantages du télétravail sont nombreux. Mais ce mode d'organisation a aussi un coût. Pour ce jeune salarié, le télétravail est devenu son quotidien et sa chambre, son lieu de travail. "On a tous reçus un ordinateur portable ainsi qu'un casque doté d’un microphone pour être aussi à l’aise dans les manipulations au quotidien", raconte l'intéressé. Valentin a bénéficié d’une prime de 200 euros pour s’équiper. Il s’est commandé une nouvelle chaise pour être mieux installé. Son entreprise se montre d’autant plus généreuse qu’elle fait des économies de loyers. Elle a décidé de se séparer de ses 250 mètres carrés de locaux dans Paris qui lui coûtaient 20.000 euros par mois. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EN DIRECT - Covid-19 : Merkel reprend la main pour harmoniser les restrictions en Allemagne

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter