Tempête Alex : un TER désossé pour charger du matériel vers les zones sinistrées

Tempête Alex : un TER désossé pour charger du matériel vers les zones sinistrées

TRAIN DE SECOURS - La SNCF a transformé un TER en train de marchandises afin d’acheminer le matériel de secours vers les villages sinistrés des Alpes Maritimes.

Un train de marchandises particulier. Afin d’aider les habitants des communes ravagées par les intempéries liées à la tempête Alex, la SNCF a réquisitionné un de ses trains de voyageurs. La société ferroviaire a "désossé" un TER pour le transformer en train de marchandises, puisque les trains habituellement utilisés pour transporter de telles cargaisons ne peuvent circuler sur ces voies ferrées, la faute à un problème de hauteur des quais.

En début de semaine, une rame a donc été totalement modifiée par les équipes de Marc Ciais, dirigeant d’unité opérationnelle à la maintenance des TER Azur. Il y a quelques temps, il avait déjà fait travailler des élèves ingénieurs sur la transformation d’un tel TER en train de marchandises. Samedi, en apprenant que des cheminots chargeaient des milliers de bouteilles d’eau dans un train voyageurs à destination de Breil-sur-Roya, il a proposé de mettre son sujet en pratique.

Toute l'info sur

Tempête Alex : la désolation dans les Alpes-Maritimes

Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : recherches, bilan... les dernières infos

10 à 12 tonnes de matériel vont pouvoir être acheminés

Trois voitures de la rame ont donc été totalement transformées. Un tiers des sièges, les porte-bagages ainsi que les parois vitrées ont été retirés et placés à d’autres endroits du train, car son poids total à vide ne peut être modifié pour des raisons de sécurité. Un plancher de protection a également été posée au sol afin de ne pas endommager la rame. Le TER transformé en train de marchandises peut désormais embarquer l’équivalent de 25 palettes, soit 10 à 12 tonnes.

Lire aussi

Une ligne vitale... mais coupée pour plusieurs semaines jusqu'à Tende

Ce mercredi midi, il a quitté la gare de Nice, accouplé au train normal, en direction de Breil. Selon la SNCF, ce voyage doit être effectué chaque jour, aussi longtemps que ce sera nécessaire. Toutefois, le train ne peut pas remonter la Roya vers Tende, puisque la ligne demeure hors service après les intempéries. "Il faut impérativement que la voie ferrée soit rétablie rapidement", ont d’ailleurs réclamé les habitants du village sinistré au président de la République, ce mercredi, au cours de sa visite. Le délai évoqué pour le rétablissement de la ligne est de "quatre à cinq semaines", a indiqué le président de la région PACA, Renaud Muselier, assurant "suivre" ce sujet "au quotidien".

"Il y a quatre points importants de blocages, avec des affaissements ou des glissements de terrains sur 150 à 300 mètres, mais aussi des éboulements de roches", a précisé Jean-Aimé Mougenot, directeur régional TER. "Par endroits, les ruisseaux ont débordé sur les voies et de l'eau a coulé dans les tunnels, il y a donc de la boue." Pour l’heure, la voie a pu être dégagée jusqu'à la gare de Fontan-Saorge, à 7 kilomètres en amont de Breil-sur-Roya, selon la SNCF.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/BioNTech approuvé pour une utilisation au Royaume-Uni

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter