VIDÉO - Un résultat en 15 minutes : les tests antigéniques, mode d'emploi

VIDÉO - Un résultat en 15 minutes : les tests antigéniques, mode d'emploi

ÉPIDÉMIE - De nouveaux tests de dépistage avec des résultats plus rapides vont être peu à peu déployés. De quoi parle-t-on exactement ? Comment fonctionnent-ils ? On vous explique.

Savoir si on est infecté par le Covid-19 un peu comme on ferait un test de grossesse : même s'ils sont moins précis que les tests  standards, les tests antigéniques sont plus rapides et plus simples d'emploi, deux atouts importants dans la lutte contre l'épidémie, notamment pour désengorger les laboratoires débordés.

Une nouvelle arme, en vue du dépistage massif de la population, bientôt opérationnelle. "Nous avons reçu les premiers tests ce jeudi. On doit attendre l’autorisation du ministère pour les distribuer",  explique Pierre Fritz, pharmacien à Strasbourg, dans le Bas-Rhin. En attendant le feu vert des autorités, ce patron d’officine s’entraîne à utiliser l’écouvillon, un coton-tige long de 15 centimètres.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?
Il est très rapide, le verdict est disponible en 15 minutes.- Thibaut Mandicourt, responsable qualité Laboratoire Toda Pharma.

Comme pour les tests RT-PCR, cette méthode de dépistage nécessite l’intervention d’un professionnel. Le prélèvement est fait dans les narines (nasopharyngé), voire la gorge (oropharyngé). En revanche, elle ne nécessite pas d'analyse en laboratoire, car leur mécanisme est plus simple. Les premiers détectent le matériel génétique du coronavirus, alors que les seconds repèrent des protéines du virus.

Plus concrètement, le dispositif se présente sous la forme d’une petite plaquette, de la taille d’une carte de crédit. Une fois le prélèvement effectué, celui-ci est placé dans une encoche, en contact avec un réactif. "Il est très rapide, le verdict est disponible en 15 minutes", explique Thibaut Mandicourt, responsable qualité Laboratoire Toda Pharma, à Strasbourg (Bas-Rhin), contre plusieurs jours pour les RT-PCR.

Lire aussi

Pour l'OMS, les tests antigéniques doivent être faits "dans les 5 à 7 premiers jours suivant l'apparition des symptômes" pour que leurs "performances soient optimales". Comme pour un test de grosse, une barre signifie que vous êtes négatif,deux barres que vous êtes positif. Si le patient est infecté et que les symptômes ne sont pas trop grave, il devra s’isoler chez lui pendant une durée de sept jours. 

Le laboratoire AAZ, à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), affirme être en mesure d’en produire 500.000 par semaine. À ce jour, l’Etat en aurait déjà commandé cinq millions toutes marques confondues. Car les perspectives en terme d'applications sont très nombreuses. "On pense aux aéroports, aux universités, aux Ephad, tous ces lieux où un dépistage de masse est requis avec une réponse très rapidement", souligne Fabien Larue, directeur général du Laboratoire AAZ.

Ce nouveau test coûtera entre 5 et 10 euros l’unité hors taxe. A cela, il faudra rajouter la marge du grossiste ainsi que celle du professionnel qui vous donnera le résultat. Mais gratuité restera la règle a promis mardi le ministre de la Santé,  Olivier Véran. L’Assurance maladie devrait donc prendre en charge ce nouveau test attendu avec impatience. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter