Vacances de la Toussaint : où pourra-t-on partir ?

Vacances de la Toussaint : où pourra-t-on partir ?

TOURISME - Alors que la pandémie progresse toujours en Europe, de nombreux pays ont restreint l'accès aux visiteurs. A l'approche des vacances de la Toussaint, LCI vous indique dans quels pays il est encore possible de partir, et sous quelles conditions.

La grisaille ambiante et la situation sanitaire actuelle ont de quoi donner des envies d'évasions. Mais s'il était, il y a quelques mois encore, possible de partir sur un coup de tête à l'étranger, c'est désormais beaucoup plus compliqué. Alors que la France comptabilisait encore ces dernières 24 heures près de 19.000 nouveaux cas de Covid-19, de nombreux pays européens n'autorisent le franchissement de leurs frontières que sous certaines conditions. 

A l'approche des vacances de la Toussaint, qui débuteront le 17 octobre, LCI vous indique dans quels pays il est encore possible de partir, et quelles sont les exigences à respecter.

Lire aussi

Les pays où il est possible d'entrer sans restriction

Au départ de la France, les voyages en Espagne, au Portugal, en Suède et en Finlande sont possibles sans restriction. Vous n'aurez ni besoin de présenter la preuve d'un test négatif ni d'être soumis à une quarantaine. Une fois sur place, le port du masque pourra en revanche être imposé, ou non, selon les pays.

Les pays où il est possible de se rendre sous conditions

Pour entrer en Bulgarie, vous devez être muni d'un test négatif datant de moins de 72 heures. Vous êtes également susceptible de devoir passer un test PCR à la frontière et d'être placé en quatorzaine en cas de résultat positif. Un test réalisé dans un délais inférieur à 72 heures vous sera aussi demandé à votre entrée en Italie dans le cas où vous voyagez depuis l'Île-de-France, la Nouvelle Aquitaine, la Corse, les Hauts-de-France, l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Occitanie ou la Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Il vous faudra ensuite vous soumettre à un nouveau test à votre arrivée, ou dans les 48 heures suivant celle-ci. En cas de test positif, vous pourrez être placé en quatorzaine.

Une quatorzaine peut aussi vous être imposée à la frontière Croate et en Roumanie après un dépistage effectué à l'arrivée. Cette période d'isolement est de 10 jours en Pologne et en Suisse. En Allemagne, vous devez présenter un test négatif, sous peine d'être renvoyé chez vous.

Pour vous rendre en Irlande, en Belgique et en Grèce, il vous faudra remplir un Formulaire Passenger Locator Form (PLF). En fonction de vos réponses, vous pourrez être testé à l'arrivée et placé en quatorzaine. Aux Pays-Bas, qui demandent aussi de remplir un formulaire, la période d'isolement est de 10 jours.

Les pays où les Français ne peuvent pas se rendre ou à condition d'une mise en quarantaine

Les voyages en Hongrie ne sont pour le moment pas autorisés aux ressortissants français. La Norvège exige pour sa part de tous les visiteurs une mise en quarantaine de 10 jours, même en cas de test négatif.

Les restrictions et conditions imposées par les pays changeant tous les jours, ou presque, il est conseillé avant votre départ de vous assurer d'un éventuel changement en vous rendant sur le site de l'Union européenne, de l'association internationale des transports aériens, ou sur le site de l'ambassade.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Les remontées mécaniques des stations ouvertes aux ski-clubs et aux professionnels

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

Lire et commenter