"Tous anti-Covid" : comment se profile la nouvelle version de l'application de traçage des malades ?

"Tous anti-Covid" : comment se profile la nouvelle version de l'application de traçage des malades ?

PANDÉMIE - Une nouvelle version de StopCovid, l'appli française de traçage des malades du coronavirus, sera lancée le 22 octobre, a confirmé mercredi soir Emmanuel Macron. Voici ce que l'on en sait.

Ne l'appelez plus "StopCovid" mais "Tous anti-Covid". Au cours de son interview mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé qu'une nouvelle version de l'application de traçage des malades du coronavirus serait lancée dans une semaine. Son but : faire oublier l'échec de la première mouture, à l'heure où le nombre de cas est en hausse en France.

L'application StopCovid "n'a pas marché (...). On n'a pas réussi à faire de l'application un outil pour les gens", a regretté le chef de l'Etat lors de son intervention télévisée sur TF1 et France 2. "Donc depuis plusieurs semaines, j'ai demandé aux équipes de complètement reconfigurer les choses. Il faut qu'on ait une nouvelle application. Elle va s'appeler "Tous anti-Covid", a-t-il encore indiqué, précisant qu'elle serait présentée le 22 octobre.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

"Une application où il y aura des informations"

Emmanuel Macron l'a assuré : cette nouvelle version gommera les défauts de la précédente. "Ce sera une application (...) où il y aura des informations : comment circule le virus, où vous êtes, où sont les points pour se faire tester (...). Donc il y aura des informations générales, des informations plus particulières et locales", a détaillé le président de la République. Le gouvernement veut également en faire "avec nos restaurateurs, avec l'ensemble des cafetiers (...), tous les professionnels, un outil pour mieux alerter, tracer" afin d'"identifier les foyers de contamination, les remonter et prévenir", a-t-il souligné.

Ces aménagements suffiront-ils à convaincre les Français de télécharger l'application ? StopCovid, sous sa forme actuelle, a été installée plus de 2,6 millions de fois depuis début juin, soit bien moins que les applications britannique et allemande, téléchargées respectivement 16 et 18 millions de fois. Selon des chiffres gouvernementaux communiqués la semaine passée, seules 7.969 personnes s'y sont déclarées comme étant positives, et 472 notifications ont été envoyées à de potentiels cas contacts.

"Plus interactive"

Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Cédric O, avait admis la semaine dernière devant le Sénat que l'application devait être améliorée. "L'objectif est de rendre l'application "plus interactive", notamment avec l'envoi de "notifications" d'information sur la pandémie, a indiqué son entourage.

L’application pourrait s’inspirer de son équivalent britannique, qui permet d’effectuer un nouveau type de traçage : les utilisateurs sont invités à scanner un QR code à l’entrée d’un restaurant ou de tout autre établissement recevant du public. Et ce afin que l'heure de visite soit enregistrée. Ainsi, si un autre client ayant fréquenté ce même établissement au même moment se déclare positif, une notification apparaîtra sur leur smartphone. Cela permet notamment de ne plus recourir aux cahiers de présence, visibles depuis plusieurs jours dans les restaurants en zone d'alerte. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.