TousAntiCovid : plus de sept millions de Français ont téléchargé l’application

TousAntiCovid : plus de sept millions de Français ont téléchargé l’application

TRAÇAGE – L’application TousAntiCovid a été téléchargée par sept millions de Français, dont 4,5 millions depuis dix jours, a annoncé mardi 3 novembre le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O, qui vise 15 millions de téléchargements d’ici la fin du confinement.

"Ce n'est pas un échec. Ça n’a pas marché", avait reconnu Emmanuel Macron à propos de StopCovid, lors de son interview du 22 octobre. Nul doute que le président de la République ne tiendra pas de tels propos pour TousAntiCovid, la nouvelle formule de l'application de traçage du gouvernement. Ce sont désormais plus de sept millions de Français qui disposent de cet outil dans leur téléphone portable, a annoncé le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O, mardi 3 novembre.

"Nous sommes au-dessus de sept millions de téléchargements, soit un peu plus de 10% de la population", s’est-il félicité dans un entretien accordé à l’AFP, ajoutant que "4,5 millions d’activations supplémentaires" ont été enregistrées depuis une dizaine de jours. Née au moment du déconfinement, au printemps dernier, l’application, alors baptisée StopCovid, n’avait pas trouvé son public. Deux mois après son lancement, à peine deux millions de Français l’avaient téléchargée, et moins de 500 notifications de "contacts à risque" avaient été envoyées au total.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Lire aussi

Cette fois, le bilan de la nouvelle formule de l'application est bien meilleur. "Ce qui est le plus intéressant pour nous, c’est que nous sommes à plus de 500 personnes par jour qui sont notifiées cas-contact par l’application", poursuit Cédric O, "et même plus de 800 pour la seule journée de dimanche". Des chiffres qui "montrent tout l’intérêt d’une diffusion beaucoup plus large de l’application", se réjouit le secrétaire d’État.

Au total, quelque 30.000 personnes se sont déjà déclarées positives dans l’application, et plus de 4.200 personnes ont été notifiées d’une possible exposition au virus, selon un bilan daté de lundi 2 novembre.

En vidéo

Ce nouveau confinement ne ressemble pas du tout au précédent

L’attestation de sortie générée en quelques secondes

Pour Cédric O, le nombre de téléchargements doit toutefois encore augmenter. "L’Inserm a modélisé un impact extrêmement significatif de l’application si celle-ci est téléchargée par un minimum de 20% des Français", indique-t-il. "Il faut que nous soyons 15 millions à la sortie du confinement si nous voulons faire en sorte que l’application soit vraiment utile, particulièrement dans les lieux publics où nous restons longtemps, comme les salles de cinéma, les restaurants ou les transports collectifs, et éviter une politique de 'Stop and Go' qui serait catastrophique. C’est un objectif ambitieux mais atteignable."

Par ailleurs, la nouvelle version de l’application intègre, ou intégrera dans ces prochaines heures, une mise à jour permettant de bénéficier d’une attestation dérogatoire de sortie en quelques secondes (plutôt qu’un renvoi vers le site du ministère de l’Intérieur). L’attestation "peut être générée directement, même sans connexion, et le QR code (à présenter en cas de contrôle, ndlr) est stocké dans l’application", explique Cédric O. "Vous pouvez sauvegarder vos informations de contact, ce qui évite de les remplir à chaque fois."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter