Trafic de drogue : une hausse spectaculaire du nombre de saisies qui inquiète

Population
HAUSSE INQUIÉTANTE - Le ministère de l'Intérieur a dévoilé les chiffres en hausse des saisies de drogues en 2018. Les saisies de cannabis et d'héroïne ont respectivement augmenté de 31% et 64%, franchissant un cap historique.

Les saisies de drogues battent des records en France. Le bilan 2018 des services français dans la lutte contre les trafics de stupéfiants démontre une importante de la saisie de cannabis et d’héroïne, comme le dévoile Le Parisien ce mardi. Autre fait notable : une amélioration de la "qualité" de ces produits, qui contribue à renforcer la dépendance de ses clients. Et ils seraient de plus en plus nombreux à consommer en France : le nombre de faits constatés de vente de cannabis a ainsi augmenté de 7,7% entre 2017 et 2018.


Les Français ont-ils augmenté leur consommation, où les saisies sont-elles tout simplement plus nombreuse ? Comment expliquer ce phénomène ? Il pourrait être lié aux producteurs. "L’accroissement de la production mondiale de drogues exerce du coup une forte pression sur les pays de consommation", détaille le ministère de l’Intérieur, qui a réuni ces données. 

1115 tonnes d'héroïne ont été saisies en 2018, soit une hausse de 67% comparé à 2017. Les saisies d'avoirs en lien avec le trafic de stupéfiants est passé de 62,6 millions d'euros en 2017 à 62,9 millions d'euros en 2018. Enfin, les saisies de cocaïne, majoritairement issue de Colombie, ont légèrement baissé, évoluant de de 17,5 t en 2017 à 16,4 t. 


Les grosses prises ont été moins nombreuses, mais le microtrafic est en progression, ce qui laisse penser que la consommation n'a pas avoir baissé. Et pour cause : le nombre de passeurs ou les mules interpellées dans les aéroports a doublé entre 2017 et 2018. En tout, 608 personnes avaient été arrêtées en 2017 pour un total de 921 kg de cocaïne, contre 1349 en 2018 avec 2,7 t.

30 tonnes d'herbe saisies

La saisie d’herbe a progressé de 47 % en un an : on compte près de 30 tonnes détruites par les forces de l’ordre. L’herbe de cannabis ne représentait que 6 % des saisies en 2012, contre 26 % actuellement. La teneur en THC de la résine, la principale molécule active du cannabis, identifiée en France est de plus en plus forte. Elle a ainsi grimpé, passant de 26,5% en 2018, à 24% en 2017 et 11% en 2010.


"Des paliers sont franchis régulièrement, a indiqué au quotidien une source au ministère. L’introduction de variétés hybrides de plantes a fait croître la THC au début des années 2000. Et depuis quelques années, avec l’expansion d’une dernière souche, la Khardala, le taux dépasse 20%."

Dernière caractéristique : la teneur moyenne en principe actif de la marchandise saisie s'élève désormais à 66,4 %, alors qu’elle n’était que de 63,2 % en 2017. Des chiffres qui ont fortement augmenté : en 2010 la teneur moyenne n'était que de 46 %.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter