VIDÉO - Faire cours avec un masque, c'est possible ? Les trois conseils pratiques de Peggy, prof de lettres

Description du sujet digitial

ENSEIGNANT MASQUÉ – C'est l'un des (nombreux) défis des professeurs : apprendre à faire classe avec un masque. Forcée à en porter un l'époque de la grippe aviaire en raison de sa grossesse, une enseignante livre des conseils avisés.

Faire la classe avec un masque relève-t-il de la mission impossible ? Pour les professeurs qui vont retrouver les bancs de l'école cette semaine, le questionnement est plus que légitime. Professeur de lettres en collège depuis 17 ans, Peggy livre de précieux conseils à tous ceux qui se demandent comment faire au mieux pour aborder ce nouveau défi. Et elle sait de quoi de quoi elle parle puisqu'à l'époque de la grippe aviaire, alors qu'elle était enceinte, elle a du porter un masque pendant 5 mois face à ses élèves. "Au début ça me paraissait insurmontable, mais en fait, au prix de quelques aménagements j'y suis parvenue", explique-t-elle. Dans un "tuto" partagé sur le site Etre Prof, elle donne ses trois conseils pratiques pour aider ses confrères. 

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Changer régulièrement de masque

Premier défi quand on porte un masque et qu'on doit parler durant plusieurs heures : gérer la chaleur et l'humidité. Une contrainte qui peut se révéler encore plus désagréable pour ceux et celles qui portent des lunettes car cela crée de la buée. Pour réduire ce désagrément, Peggy conseille de changer régulièrement de masque. "On ne sait pas encore très bien combien on en aura par journée, ou demi-journée et qui les fournira", admet l'enseignante "mais mon conseil c'est d'en avoir personnellement quelques-uns de rechange pour pouvoir faire des rotations de masques et travailler dans des conditions plus confortables".

Lire aussi

Bien échauffer sa voix avant les cours

Deuxième problématique du masque : il atténue la voix. "Surtout si on a une salle qui est assez grande. Donc vous allez devoir pousser votre voix un peu plus que d'habitude. Pour ce faire, je vous conseille d'échauffer votre voix à chaque début de journée de cours", poursuit Peggy. Le site Etre prof propose à ce sujet des conseils de Corine Loie, ortophoniste et spécialiste de la voix. Elle conseille notamment de prendre un bon petit déjeuner ("le fait de saliver, d’agiter la langue et déglutir fait marcher le voile du palais (...) le fond de la langue, c’est comme un échauffement") et de pratiquer des exercices de respiration ainsi que des vocalises.

Théâtraliser sa gestuelle

Enfin, dernier désagrément du masque, c'est qu'il cache la moitié du visage de l'enseignant. "Vos émotions, vos intentions, si vous voulez exprimer des choses de manière implicite, ça passe plus difficilement auprès des élèves", admet l'enseignante. Son conseil pour y remédier : accentuer l'expression avec les yeux et utiliser le corps de manière exagérée. "Vous allez davantage vous déplacer, vraiment bien utiliser les bras pour soutenir votre discours. C'est comme si vous étiez un peu au théâtre". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France s'approche du cap des cinq millions de cas

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter