Un ancien cantonnier lègue un million d'euros à un village du Lot-et-Garonne

Un ancien cantonnier lègue un million d'euros à un village du Lot-et-Garonne

JACKPOT - La petite commune de Sérignac-sur-Garonne a reçu plus d'un million d'euros en lingots d'or, pièces napoléons et placements financiers de la part de l'un de ses administrés, décédé l'an dernier. Une belle histoire.

A Sérignac-sur-Garonne, l’édile vit un véritable conte de fée. Il y a un an, la petite commune de 1.191 habitants a reçu un legs de 1.170.000 euros de la part de l’un de ses administrés, un enfant du pays, décédé en avril 2019. La commune du Lot-et-Garonne, dont le budget de fonctionnement avoisine les 700.000 euros, a hérité du pactole en janvier dernier. Mais la nouvelle était passée inaperçue jusqu'au rapport de la Chambre régionale des comptes, rendu public ce mardi.

Sans femme ni enfant, Didier Coueque, le généreux donateur, avait accumulé tout au long de sa vie une véritable fortune.  Le butin, qui comprenait cinq lingots d'or et quelque 170 pièces napoléons, a été retrouvé dans un coffre-fort. L’ancien cantonnier avait fait part de son projet dès 2014. Mais dans le petit village de l’Agenais, personne ne l’avait pris au sérieux à l’époque. Il a pourtant bel et bien tenu sa promesse. 

Toute l'info sur

Le 13h

C'était un sacré personnage.- Virginie Del Missier, agent polyvalent à la maison d’accueil et de repos de Sérignac-sur-Garonne.

Dans le village, les habitants eux-mêmes n’en reviennent toujours pas. "C’était un sacré personnage", se souvient Virginie Del Missier, agent polyvalent à la maison d’accueil et de repos pour personnes âgées de Sérignac-sur-Garonne, où le généreux administrés a passé les vingt dernières années de sa vie. "Aujourd’hui encore, il continue de nous surprendre", sourit-elle. Grâce à Didier Coueque, la commune a pu éponger entièrement ses dettes.

Dans son testament, Didier Coueque n’a fait part que d'une seule exigence : l’achat d’un terrain et la construction d’un lotissement avec trois maisons pour accueillir de nouvelles familles.  "On ne sait pas encore comment vont être baptisées ces trois maisons. Mais le quartier portera son nom, c’est certain",  affirme Jean Dreuil, le maire de la commune.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Lire et commenter