Un local féministe vandalisé par des tags sexistes à Nantes : la mairie porte plainte

Population

Toute L'info sur

À la loupe

A LA LOUPE - Le local d'une fédération d'associations féministes, à Nantes, a récemment été dégradé au moyens de tags sexistes. La mairie, propriétaire des lieux, annonce à LCI son intention de porter plainte dès ce vendredi.

Le symbole du sexe féminin associé à une croix gammée et l'inscription "Ni porc ni soumis". Voilà les inscriptions qui ont été retrouvées, lundi 29 juillet, sur la vitrine de l'espace Simone de Beauvoir, situé en bords de Loire à Nantes. Cette fédération d'associations féministes nantaises visant à promouvoir et à défendre les droits des femmes, a publié les photos des dégradations mercredi 31 juillet sur Facebook.

Plaintes en cours

Contactée par LCI, la vice-présidente de l'espace Simone de Beauvoir Christiane Hennecart nous indique que ces tags peuvent avoir été réalisés entre vendredi soir et lundi matin, lorsqu'une adhérente de l'association les a découverts. "Ce n'est pas la première fois que nos locaux sont dégradés, assure-t-elle. C'est même la troisième fois en un an, mais cette fois-ci, c'est particulier. Jusqu'ici, on avait simplement retrouvé des vitres sorties de leur cadre, ce qui ne nous disait rien des intentions derrière ce geste. Là, on voit bien que c'est prémédité, préparé. La symbolique est très forte et choquante. Pour moi, c'est une attaque du féminin et des droits des femmes."


Christiane Hennecart précise également qu'une pré-plainte en ligne a été enregistrée au nom de l'association. De son côté, la mairie de Nantes, qui subventionne à hauteur de 90% l'espace Simone de Beauvoir et met les locaux vandalisés à disposition, annonce à LCI avoir également enregistré une pré-plainte. Celle-ci sera déposée formellement dès demain, vendredi 2 août. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter