Un vol Air France Paris-Marseille presque complet ? Les images interpellent, la compagnie s'explique

L'avion qui a rallié Marseille depuis Paris samedi matin était bondé.
Population

À LA LOUPE – Malgré les restrictions imposées sur les déplacements, l'image d'un vol a surpris ce weekend, montrant un appareil bondé et des mesures de distanciation impossibles à respecter. Une situation très inhabituelle, plaide Air France.

Les passagers d'un vol Paris-Marseille ont-ils voyagé dans un avion presque intégralement rempli samedi matin (18/04) ? La photo postée par une journaliste de France 3 à l'issue du vol montre en effet un appareil bondé, dans lequel la distance d'un mètre minimum entre les individus n'est pas du tout respectée.

"Après avoir fait la queue en respectant la distanciation sociale, les passagers se retrouvent assis côte à côte", s'étonne-t-elle, notant en passant qu'aucun contrôle n'a été effectué à l'aéroport pour vérifier des attestations de déplacement. 

Une fréquentation inhabituelle

Les réactions ses sont multipliées suite à cette publication, beaucoup d'internautes ne comprenant pas qu'une telle situation puisse survenir, voire que des vols domestiques soient maintenus. Mise en cause, Air France n'a pas cherché à contester la situation sur cette liaison, mais a apporté une série d'explications pour mieux comprendre les raisons d'une telle fréquentation. 

Lire aussi

La compagnie a notamment indiqué à France 3 que les liaisons entre Paris et Marseille sont bien moins nombreuses qu'en temps normal. Dans le contexte actuel, seul un vol quotidien est assuré entre les deux villes. Par ailleurs, même si l'ensemble des places sont ouvertes à la réservation, le taux de remplissage de ce vol est d'ordinaire plus proche des 50%, ce qui rend bien plus simple le respect des consignes de distanciation. Air France souligne qu'il lui est très difficile de prévoir quelle sera la fréquentation de ses avions, de nombreux voyageurs n'honorant pas leur réservation. 

Samedi, il n'en était rien. La quasi-totalité des 132 places de l'Airbus A318 étaient prises, si bien que les mesures de sécurité prises à l'aéroport, avec un respect de distances réglementaires notamment, ont pu sembler tout à fait anecdotiques une fois les passagers rentrés dans l'appareil. Air France a tenté de relativiser les risques en précisant "que l'air en cabine est renouvelé toutes les trois minutes" dans ses avions, et que ces derniers sont équipés de filtres haute performance. Ils "extraient plus de 99,999% des virus les plus petits, y compris ceux dont la taille ne dépasse pas 0,01 micromètre [...] Les virus de type coronavirus, dont la taille varie entre 0,08 et 0,16 micromètre", ajoute la compagnie.

Une grogne monte en interne

La ligne de défense d'Air France ne convainc pas forcément, notamment du côté des syndicats de l'entreprise. Vincent Salles, co-secrétaire général du syndicat CGT-Air France, a ainsi réagi sur LCI et jugé ce cas de figure "scandaleux". À ses yeux, "il faut protéger les citoyens, la population, et les salariés" de la même façon. Il demande ainsi à ce que "des masques en quantités suffisantes" soient disponibles, ainsi que "du gel, des lingettes nettoyantes", sans oublier les "mesures de distanciation". Pour que celles-ci soient respectées, il estime qu'il serait judicieux de réfléchir à "davantage de rotations", afin d'éviter une situation comme celle rencontrée samedi.

Sous couvert d'anonymat, un pilote de ligne de la compagnie a accepté de témoigner. Il estime comme une partie du personnel naviguant qu'Air France ne prend pas la mesure de la situation. "Lors des longs trajets, nous dormons toujours à deux dans la même pièce", note-t-il. "Nous ne sommes pas testés alors que nous travaillons à plusieurs dans des espaces confinés. Il y a un manque d'organisation et de prise de conscience."

En résumé, la photo d'un avion bondé est donc bien authentique, même si elle ne représente pas du tout aux yeux d'Air France la situation dans l'immense majorité de ses vols, où la fréquentation est moindre. La gestion de la situation par la compagnie est néanmoins contestée par une partie du personnel, qui appelle à de plus amples mesures pour éviter des contaminations pour les passagers et les membres de la compagnie. 

En vidéo

Coronavirus : le plus gros avion du monde à la rescousse pour le transport de matériel médical

"J'ai vu les images et j'ai demandé à la compagnie Air France de mettre en place les mesures nécessaires pour que cette situation ne se reproduise plus", a réagi le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari sur Europe 1, tout en assurant "qu'on ne peut pas faire d'une image une généralité".

Toute l'info sur

À la loupe

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent