Une pollution détectée dans un réseau d'eau potable de l'Oise

Population

SANTÉ - Une pollution microbiologique, d'origine fécale, a été détectée dans le réseau d’eau alimentant plusieurs communes de l'Oise et de Seine-Maritime. Les habitants concernés ne doivent plus boire de cette eau.

La préfecture de l'Oise a alerté samedi sur une "pollution microbiologique" détectée au sein d'un réseau alimentant en eau quinze petites communes situées dans le département, ainsi qu'en Seine-Maritime et dans la Somme. Cette pollution, d'origine fécale, "rend l'eau distribuée impropre à la consommation humaine", annonce la préfecture dans un communiqué. Elle demande aux usagers de ne pas utiliser l'eau de ce réseau, même bouillie, "pour tout usage alimentaire ou brossage des dents".  C'est l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts de France qui a découvert la pollution à l'occasion d'un prélèvement effectué dans le cadre du "contrôle sanitaire réglementaire", précise la préfecture.

Quelles communes sont concernées ?

Les communes de Lannoy-Cuillère, Saint-Valery-sur-Bresle, Broquiers, Moliens, Monceaux-l'Abbaye, Romescamps, Saint-Thibault, Fouilloy et Escles-Saint-Pierre, dans l'Oise, et Criquiers, en Seine-Maritime, sont touchées sur l'intégralité de leurs territoires.

Certains hameaux des communes d'Abancourt, Blargies, Saint-Arnoult et Sarcus, dans l'Oise, et de Hescamps-Saint-Clair, dans la Somme, sont également affectés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter