Une vaste expérimentation lancée pour en finir avec la galère des heures de pointe dans les transports en commun

Une vaste expérimentation lancée pour en finir avec la galère des heures de pointe dans les transports en commun

Population
DirectLCI
TRANSPORTS - Quelques entreprises de la Défense, la RATP, la SNCF et la région Ile-de-France lancent ce mercredi 28 novembre une expérimentation afin de mieux répartir les employés de bureaux dans les transports. L'idée : élargir les horaires d'arrivée et de départ du travail, pour gagner en confort.

En finir avec l'esprit "serrés comme des sardines". C'est en tout cas l'objectif affiché par une expérimentation, lancée ce mercredi 28 novembre par la SNCF, la RATP et la région Île-de-France et le site de la Défense. Selon nos confrères du Parisien, plusieurs dizaines de milliers d'employés franciliens vont être encouragés à casser leurs habitudes et décaler leurs horaires d'arrivée et de départ du travail, afin de mieux répartir le flot de voyageurs dans les transports en heure de pointe.


Un "lissage", en quelque sorte, qui pourrait concerner entre 35.000 et 50.000 personnes. Selon Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien, "si 5% des gens se décalent d'un quart d'heure, cela permettra de se rapprocher de la configuration d'un samedi matin". Résultat espéré : davantage de confort pour tout le monde, moins de malaises voyageurs et donc moins de retards.

Plus de télétravail

L'expérimentation devrait durer un an et impliquer treize entreprises au total, parmi lesquelles Axa, Total ou Primagaz. L'idée serait donc d'élargir les horaires de départ et d'arrivée et de limiter les réunions avant 10 heures et après 17 heures. Les salariés pourraient arriver sur place à partir de 6h30 et jusque 10 heures du matin. 

En vidéo

Transports en commun : c'est aussi la galère dans les petites villes

Par ailleurs, le télétravail est lui aussi favorisé, toujours selon Le Parisien. Pour être plus incitative, l'expérimentation sera accompagnée de points, convertibles en chèques cadeaux, pour les employés qui jouent le jeu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter