Voyager seul coûte en moyenne 53% plus cher qu'en couple, UFC-Que choisir dénonce un "véritable matraquage" des célibataires

Population
ETUDE - L'association de consommateurs, qui a passé au crible 86 séjours tout compris en France et à l'étranger, de 17 des principaux acteurs du tourisme, dénonce des "surfacturations injustifiées" au détriment des personnes seules. En moyenne, celles-ci ferait l'objet d'un surcoût moyen par semaine de 400 euros.

Les célibataires, une cible très rentable pour les voyagistes ? Cela fait peu de doute à en croire les conclusions d'une étude menée par UFC-Que choisir et révélée ce jeudi sur les voyages en solitaires. L'association de consommateurs, qui a passé au crible 86 séjours tout compris en France et à l'étranger, de 17 des principaux acteurs du tourisme, estime que partir en vacances seul coûte en moyenne 53% plus cher qu'en couple, et que le surcoût moyen par semaine s'élève à 400 euros.


"Les suppléments appliqués sont hors de proportion avec les coûts réellement supportés par les professionnels, et semblent plutôt relever d’une pratique de sur-marge au détriment des personnes seules", dénonce l'UFC-Que Choisir qui "exhorte les voyagistes à adopter une tarification responsable des vacances en solitaire".

"Jusqu'à 149%" de plus pour une croisière

Dans le détail, ce sont les croisiéristes qui appliquent les suppléments les plus élevés. Le prix appliqué peut alors s'avérer plus cher que le prix total payé par couple : jusqu'à 25% de plus. Suivent les séjours combinés à l'étranger (vol + hôtel tout inclus) qu'une personne seule se verra facturée en moyenne 52% plus cher que les voyageurs en duo. Ce sont finalement les clubs de vacances qui pratiquent le surcoût le moins élevé, oscillant entre 25 et 40% pour un voyageur solo. 


Mais l'association de consommateurs pointe aussi de grandes disparités de suppléments pratiqués par les voyagistes. Ainsi, quand TUI et Thomas Cook appliquent un surcoût de 25% pour les personnes seules, ce dernier dépasse les 40% chez Fram ou encore Marmara. Du côté des croisiéristes, quand Costa ne fait payer que 34% de plus en moyenne aux célibataires, le supplément atteint 96% chez MSC et jusqu'à 149% chez Royal Caribbean. De quoi faire dire à l'UFC-Que choisir que les "grands croisiéristes se livrent à un véritable matraquage des célibataires" et appeler plus que jamais les consommateurs à la vigilance.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter