Vélo, marche, course à pied : ces médecins et associations qui réclament la suppression de la limite du kilomètre

Vélo, marche, course à pied : ces médecins et associations qui réclament la suppression de la limite du kilomètre

ACTIVITÉ PHYSIQUE - Un texte signé par des médecins et des associations demande ce mercredi au gouvernement de lever la restriction kilométrique pour faire du sport durant le confinement.

"Luttons contre le Covid-19 sans favoriser la sédentarité !" C'est l'appel d'un collectif de médecins et d'associations qui, ce mercredi, demande la levée de la limite d’un kilomètre pour le motif d’activité physique. Ils l'assurent :"L’usage du vélo, la marche et le running relèvent de questions de santé publique tant physique que mentale."

"Les Français ont pris 2,5 kilos de poids en moyenne, et les professionnels ont constaté une dégradation de la santé psychologique en lien direct avec l’enfermement", écrivent les signataires, dont la Fédération Français de Cyclisme, la Fédération Française d'Athlétisme ou encore le docteur Alexandre Feltz, adjoint à la mairie de Strasbourg. Avant de poursuivre : "Il est désormais établi que la pratique individuelle en extérieur expose peu au virus. Ainsi, une pratique en extérieur présente bien moins de risques qu’en intérieur, et quand elle est individuelle, le risque de contamination devient quasi nul. Ce qu’il faut éviter, ce sont les regroupements denses, a fortiori en intérieur."

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Lire aussi

Laisser le bénéfice des espaces verts de proximité à celles et ceux qui sont moins mobiles- Le collectif à l'origine de l'appel

Le collectif liste plusieurs raisons justifiant la levée de la restriction. Notamment le fait que le rayon d’un kilomètre rend la pratique "peu attractive, voire désagréable, là où il faut au contraire l’encourager, en particulier pour les personnes atteintes de maladies chroniques." En outre, en zone dense, la limite d’un kilomètre favorise les "regroupements dans les rares espaces verts. Une levée de la restriction permettrait aux citoyens mobiles de pratiquer ailleurs et ainsi laisser le bénéfice de ces espaces verts de proximité à celles et ceux qui sont moins mobiles." Par ailleurs, selon eux, "il est établi que l’accès à la nature participe à l’équilibre psychique des individus."

"Nous ne doutons pas que nos concitoyens, soucieux d’éviter la propagation du virus, sauront appliquer intelligemment cette règle et éviter tout regroupement, principal facteur de propagation du virus", concluent les signataires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.