Armistice du 11-Novembre : le recueillement malgré le confinement

Armistice du 11-Novembre : le recueillement malgré le confinement

À l'occasion du 102e anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, des cérémonies très particulières se sont déroulées un peu partout dans le pays. À Bousseviller (Moselle), par exemple, très peu de monde y ont assisté. Covid oblige.

Dans le village de Bousseviller, 130 habitants, il n'était pas question d'annuler la commémoration du 11-Novembre. En ces temps d'épidémie de Covid-19, six personnes seulement ont été autorisées lors des célébrations. "Si on avait dû faire une cérémonie avec uniquement madame la maire, on l'aurait fait, on l'aurait maintenue. C'est un lien entre l'armée et la Nation", a précisé le Capitaine Simon. Il y a 102 ans, l'Armistice de la Première Guerre mondiale était signé. Il mettait fin à une boucherie : 1.400.000 soldats français tués, 3,5 millions de blessés, aucune famille épargnée.

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi


Pour cause de confinement, le devoir de mémoire se fait à distance, au son lointain de la Marseillaise. La sonnerie aux morts retentit sous le regard des habitants confinés. Et comme chaque année, le président de la République a, lui aussi, déposé une gerbe devant la statue de Clemenceau avant de raviver la flamme du Soldat inconnu sous l'Arc de triomphe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Investiture de Joe Biden : Donald Trump a quitté la Maison Blanche

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter