Bientôt une loi contre la discrimination des accents régionaux ? On applaudit dans le Gers

Bientôt une loi contre la discrimination des accents régionaux ? On applaudit dans le Gers

GLOTTOPHOBIE - Alors qu'un député vient de déposer une proposition de loi pour protéger les accents régionaux, notamment contre les discriminations à l'embauche, le JT de 13 heures de TF1 s'est rendu à Gimont, dans le Gers, où l'accent fait partie intégrante de l'identité locale.

Gersois, provençal, breton... Les accents régionaux seraient-ils en voie de disparition ? Ils se feraient en tout cas de plus en plus rares  dans les entreprises et les administrations. C'est pourquoi une loi visant à les protéger, notamment en ajoutant à la liste des discriminations dans le Code pénal et du Code du travail celle de l’accent, pourrait bientôt voir le jour. Un député LREM de l'Hérault, Christophe Euzet, vient en effet de déposer une proposition de loi en ce sens. 

"Nous sommes dans un pays qui a une forte discrimination par l’accent, expliquait-il la semaine dernière à LCI. Quand on a un  accent du sud, de l’est, ou des îles un peu prononcé, des sphères d’expression publiques se bouchent, il y a discrimination à l’embauche. Par exemple : il  n’y a pas de gens du sud dans les médias audiovisuels. Pourtant, nous sommes des dizaines de millions à avoir l’accent du sud, de l’est, du nord !"

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

À Gimont, petite commune du Gers dans lequel nous emmène le JT de 13 heures de TF1 dans le reportage en tête de cet article, l'accent régional est une fierté. Les habitants interrogés donnent de la voix pour défendre cet élément essentiel de leur identité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Minute par minute, comment suivre le décollage de Thomas Pesquet à bord de SpaceX

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter