Bronca des lycéens contre l'impossible protocole sanitaire

Bronca des lycéens contre l'impossible protocole sanitaire

REPORTAGE - Les établissements scolaires ont jusqu'au 9 novembre pour s'organiser et respecter les mesures du protocole sanitaire. Mais avec des classes exiguës et surchargées, impossible de les mettre en place.

Entre les salles de classe exiguës, la surcharge d'effectifs et les longues files d'attente à la cantine, la distanciation est difficile à respecter dans les établissements scolaires. Face à ce constat, la grogne s'élève dans les lycées. Les enseignants comme les élèves s'inquiètent face à ce protocole sanitaire qui leur semble impossible à mettre en place. Il ne reste pourtant que quelques jours pour s'organiser.

A Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), des élèves bloquent leur lycée depuis trois jours afin de dénoncer des mesures insuffisantes pour les protéger du coronavirus. Beaucoup sont inquiets pour eux, mais aussi pour leurs familles. Le même schéma se produit à Orléans, Besançon et en Île-de-France d'après des images publiées sur les réseaux sociaux. A l'heure où le nombre des nouveaux cas de Covid-19 se multiplie, la principale revendication est d'accueillir les élèves en demi-groupes en alternance, avec de l'enseignement à distance.

Toute l'info sur

Le 13h

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 04/11/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 4 novembre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter