VIDÉO - "C'est la remontada" : malaise après la réaction des avocats des parents de Vincent Lambert

Population
AFFAIRE VINCENT LAMBERT - Les avocats des parents de Vincent Lambert, Me Jean Paillot et Me Jérôme Triomphe, ont célébré lundi 20 mai la décision de la cour d'appel de Paris d'ordonner la reprise des soins pour ce patient tétraplégique, qui se trouve en état végétatif.

Scène de liesse à Paris. Lundi soir, après une journée qui marquait l'arrêt des traitements de Vincent Lambert, la cour d'appel de Paris a ordonné la reprise de l'hydratation et de l'alimentation du patient, soigné au CHU de Reims. Une nouvelle qui a provoqué la joie des centaines d'individus qui manifestaient lundi dans les rues de Paris, réclamant "la vie pour Vincent".

"On a gagné"

Tard dans la nuit, les personnes favorables au maintien des soins étaient auprès des avocats des parents de Vincent Lambert, après avoir assuré une marche blanche du ministère de la Santé à l'Elysée. Ce sont eux qui ont annoncé la décision de justice à la foule. "On a gagné !" a hurlé maître Jérôme Triomphe, brandissant le bras en signe de victoire, comme en témoignent les images que LCI s'est procuré. 


"C'est la remontada !" "C'est une extraordinaire victoire", a salué un autre avocat des parents, Me Jean Paillot. "Jérôme Triomphe et moi-même irons dès demain matin à Reims pour nous assurer que l'alimentation et l'hydratation seront effectivement reprises", a-t-il ajouté son collègue, soulignant qu'il ne s'agissait que d'une "décision provisoire" d'une "durée de six mois, permettant au comité de l'ONU d'étudier le dossier".

Ces réactions et notamment l'usage du terme sportif de "remontada" ont toutefois choqué. Devant le malaise suscité, par ses propos, amplement repris sur les réseaux sociaux, Me Jean Paillot a reconnu ce mardi matin sur RMC que l'emploi de ce terme "n'était pas adapté" : "C'était dans l'enthousiasme, et du fait de ma culture footballistisque... Ce n'était pas un mot adapté, je vous l'accorde". 

En vidéo

Vincent Lambert : l'arrêt des soins a commencé

Ce lundi matin, le CHU de Reims avait annoncé, conformément à la décision des médecins datant du 11 mai dernier, l'arrêt des soins de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 10 ans. Désespérés, les parents du patient, devenu tétraplégique depuis un accident de voiture en 2008, avaient saisi la Cour européenne des Droits de l'homme et avait même interpellé le président. De l'autre côté se trouve l'épouse de Vincent Lambert, Rachel, et son neveu François, qui entendent mettre fin à cet "acharnement thérapeutique".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Vincent Lambert : un interminable déchirement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter