VIDEO - Cafards et odeur pestilentielle : notre reportage dans des résidences étudiantes de Lille

VIDEO - Cafards et odeur pestilentielle : notre reportage dans des résidences étudiantes de Lille

HABITAT INDIGNE - Quelques 500 étudiants de la métropole lilloise vivent dans des cités universitaires insalubres. De nouvelles résidences sont en construction mais elles tardent à sortir de terre.

Des cafards sur les lits, les murs, et dans les armoires. Des portes défoncées. Des murs sales et, dans les sanitaires, une odeur pestilentielle. En caméra "discrète", une équipe de TF1 a filmé les conditions de vie des étudiants au sein de plusieurs résidences universitaires de Lille (voir la vidéo ci-dessus). Sur les 45 bâtiments universitaires que compte la ville, un sur deux est en mauvais état. 

De nouveaux bâtiments sortent de terre ou sont rénovés mais l'ampleur de la tache est telle que la situation de près de 500 étudiants ne devrait pas s'améliorer avant fin 2022.  Et, vu le prix des loyers - moins de 200 euros par mois - aucune autre solution n'est possible pour eux.  "Si je ferme tout, ils vivent dehors", explique le directeur général du Crous qui reconnait qu'il y a du travail pour remettre les bâtiments à niveau. 

Pour pouvoir rénover l'ensemble de ces résidences étudiantes, il manquerait encore 30 millions d'euros. 

Toute l'info sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.