"C’est une perte irréparable" : l’émotion de l’organiste de la cathédrale de Nantes

"C’est une perte irréparable" : l’émotion de l’organiste de la cathédrale de Nantes
Population

RÉACTION - Un important incendie a ravagé une partie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes samedi matin. Le feu a détruit le grand orgue de l'édifice, construit en 1619. Pour Michel Boursier, l'organiste de la cathédrale, "c'est une très grande tristesse".

Il a été le dernier à poser ses mains sur le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes. Michel Boursier, organiste de cet édifice religieux, a fait part de son émotion ce samedi soir sur LCI. "C’est une très forte émotion, une très grande tristesse, c’est une perte irréparable. On venait de fêter ses 400 ans l’année dernière. Tout cela est parti en fumée en quelques heures, c’est extrêmement triste" a-t-il déclaré.

"Il était de grande valeur, on y était très attachés. C’était un orgue à grande valeur patrimoniale puisque construit en 1619. (…) Il avait survécu à la Révolution, aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale, l’incendie de 1972 et même l’explosion de la poudrière du château au début du XIXe siècle. Tout cela n’avait pas eu raison de cet orgue" a ajouté l'organiste de la la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes.

Lire aussi

A la place de l’orgue, il y a un grand vide de suie, tout est noir.- Michel Boursier, organiste de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul.

Construit donc en 1619, le grand orgue est parti en fumée, les photos prises par l'administrateur du diocèse de la cathédrale de Nantes attestant des dommages. "Le père Renaud m’a montré quelques photos de la tribune du grand orgue, et à la place de l’orgue, il y a un grand vide de suie, tout est noir. Tout est effondré, les tuyaux ont fondu, les bois ont brûlé, tout s’est effondré sur le sol. Malheureusement, cela nous rappelle les tristes souvenirs de Notre-Dame de Paris", confirme Michel Boursier au micro de LCI.

Toute l'info sur

L'incendie de la cathédrale de Nantes

Quand à son éventuelle reconstruction, ce dernier n'est pas opposé à une version moderne de l'instrument : "Je pense qu’on peut le reconstruire. Nous avons de grands facteurs capables de prouesses musicales et artistiques d’une part, et d’autre part, l’orgue avait été expertisé récemment. On a exactement toutes les cotes, toutes les dimensions, on pourrait le reconstruire à l’identique. Mais est-ce que le reconstruire à l’identique est intéressant ? On peut faire preuve de créativité tout en respectant cette mémoire de l’instrument."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent