11-Novembre : ce village n'a plus aucun habitant, mais encore un maire

11-Novembre : ce village n'a plus aucun habitant, mais encore un maire

MÉMOIRE - Alors que l'on commémore le 11-Novembre la fin de la Première guerre mondiale, certains villages, totalement détruits, ont encore une existence administrative et même un maire. C'est le cas de Fleury-devant-Douaumont, dans le Grand-Est.

Nul besoin d’aller jusqu’au Far West pour apercevoir des villages fantômes. Dans la Meuse, six communes bombardées lors de la Première guerre mondiale n’ont plus aucun habitant… mais bien des maires désignés le plus souvent ad vitam aeternam. A l'image de Fleury-devant-Douaumont, l'un de ces petits villages complètement rasés, qui a encore une existence administrative même si plus personne n'y vit.

L'édile Jean-Pierre Laparra n'a pas été élu, faute d'électeurs, mais il a été nommé par le préfet pour perpétuer la mémoire du village et surtout la transmettre aux visiteurs. Aujourd'hui, les rues de l'époque ne sont plus que des sentiers forestiers, mais le maire continue à faire vivre les lieux tels qu'ils étaient à l'époque, avec son lavoir ou encore son maréchal-ferrant. "Le village continue à vivre normalement, en tout cas dans ma tête", dit-il.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Le budget est géré... dans son salon

Contrairement à la chapelle de la commune, la mairie n'a jamais pu être reconstruite, tout comme le reste du village. Des milliers de corps et de bombes sous le sol rendant cette réhabilitation impossible. Pour le reste de ses missions, Jean-Pierre Laparra les effectue donc chez lui, à Verdun. Et c'est sur sa table de salon qu'il gère le budget d'un montant de 20.000 euros par an. 

C'est aussi à son domicile qu'il conserve tous les documents administratifs, et surtout les registres d'état civil, vierges depuis près d'un siècle. Ces documents seront prochainement remis aux archives du département pour entretenir, aussi longtemps que possible, le souvenir de ces villages morts pour la France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : le taux de reproduction du virus continue de baisser en France

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter