Coronavirus : des rues quasi-désertes à Bordeaux au premier jour de confinement

Coronavirus : des rues quasi-désertes à Bordeaux au premier jour de confinement
Population

Comment ce confinement est-il accepté dans d'autres villes de l'Hexagone ? Pour le savoir, nos reporters ont passé une journée à Bordeaux. La ville et ses habitants ont apparemment accepté de vivre au ralenti pour au moins quinze jours.

Toute l'info sur

Le 20h

À midi, Bordeaux est devenu une ville morte en quelques dizaines de minutes. Un silence de cathédrale régnait sur la rue Sainte-Catherine et la place Pey Berland. Les pharmacies et les bureaux de tabac ont été désertés. Et les autres commerçants, contraints de fermer, se sont fait une raison. À 16h, seuls quelques Bordelais étaient sur les quais de la Garonne. Et à 18h, on ne retrouvait qu'une faible circulation sur la rocade bordelaise et les grands axes du centre-ville.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 17/03/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 17 mars 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent