Qu'est-ce qu'une "bulle sociale", cette arme anti-Covid prônée par Olivier Véran ?

Qu'est-ce qu'une "bulle sociale", cette arme anti-Covid prônée par Olivier Véran ?

CONTACTS - Pour lutter contre la reprise de l'épidémie, Olivier Véran a appelé à faire "attention à la distanciation sociale" et aux gestes barrières, notamment pour les événements privés. L'idée est de créer ce qu'il appelle une "bulle sociale". La Belgique l'a déjà expérimentée, avec des résultats mitigés.

La France hisse le drapeau rouge pour éviter une "situation critique" face à la reprise de l'épidémie de Covid-19. "Il est encore temps d'agir", a martelé Olivier Véran mercredi lors de la conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé un nouveau tour de vis sanitaire, en insistant sur "le respect des gestes barrières" et la réduction des contacts avec d'autres personnes, en créant une sorte de "bulle sociale". Une formule qui n'est pas passée inaperçue. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Une expérience tentée en Belgique

De quoi s'agit-il précisément ? La consigne est de choisir au sein d'un foyer cinq personnes par exemple (membres de la famille ou amis), que l'on pourra voir autant de fois qu'on veut sans masque et sans distanciation, que ce soit chez soi ou ailleurs. Libre à nous parallèlement de côtoyer d'autres personnes, mais cette fois toujours avec masque et distanciation. Le but : freiner les brassages de population, notamment entre les jeunes et les aînés qui restent les plus vulnérables face à cette épidémie.

La Belgique, dont le taux de mortalité lié au Covid-19 est l'un des plus élevés au monde, a décidé de tenter l'expérience. Depuis presque deux mois, les habitants ont adopté ce nouveau comportement, mais plutôt chez les personnes âgées, et beaucoup moins chez les plus jeunes. "J'ai besoin d'avoir une vie sociale, de voir mes amis, c'est assez difficile de respecter cette règle", confirme un habitant dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Quelle est l'efficacité d'un tel dispositif ? Comme le souligne le professeur Jean-Christophe Goffard, directeur du service de médecine interne à l'hôpital Erasme de Bruxelles, "il est très difficile de mesurer l'impact d'une mesure particulière sur l'ensemble de la courbe épidémique". Effectivement, cette mesure a été lancée chez nos voisins en même temps que tout un ensemble de nouvelles règles sanitaires. Difficile, dans ces conditions, de savoir laquelle a été la plus efficace.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.