Covid-19 : le virus a-t-il muté ou traite-t-on mieux aujourd’hui qu’avant ?

Covid-19 : le virus a-t-il muté ou traite-t-on mieux aujourd’hui qu’avant ?
Population

DÉCRYPTAGE - Dans sa chronique "Les indispensables", Fanny Weil s'est intéressée ce mercredi 16 septembre 2020 aux derniers chiffres de Santé Publique France sur l'évolution de l'épidémie.

Toute l'info sur

24H Pujadas

Pour cent personnes admises à l'hôpital le 31 mars, premier pic épidémique, on comptait 19 admissions en réanimation. Six semaines après, sur cent personnes hospitalisées, 21 développent une forme grave. Si on regarde la mortalité, le décalage est plus évident. Si on comptait douze décès sur 100 hospitalisations en mars dernier, aujourd'hui, on en compte en moyenne sept. Le professeur Raoult explique cette plus faible mortalité par la mutation du virus. Cette hypothèse est-elle partagée par d'autres scientifiques ? Si le virus n'est pas moins offensif qu'avant, y a-t-il d'autres raisons qui expliquent la plus faible proportion de décès liés au coronavirus ?

Ce mercredi 16 septembre 2020, Fanny Weil, dans sa chronique "Les indispensables", nous compare la situation épidémique en France en mars dernier et aujourd'hui. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 16/09/2020 présentée par David Pujadas sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent