"Atrak’tifs ", "Speed Hair Man"… Les coiffeurs, des rois du jeu de mots plus ou moins inspirés

"Atrak’tifs ", "Speed Hair Man"… Les coiffeurs, des rois du jeu de mots plus ou moins inspirés
Population

INSOLITE - "Tif" ou "Hair" ? De très nombreux coiffeurs optent pour des jeux de mots amusants au moment de choisir un nom pour leur salon. C'est plus que n'importe quelle autre profession.

Pour les coiffeurs, c’est presque devenu une tradition : le nom du salon est un calembour. En France, deux écoles s’imposent. Il y a ceux qui préfèrent les jeux de mots en "tif" et ceux qui optent pour l’équivalent anglais "hair". Et puis il y a ce salon de Dijon qui n’a pas froid aux yeux en compilant les deux : "Faudra tif hair". Le message est clair.

Un secteur créa'tif

A Dugny-sur-Meuse, dans l'Est, le salon de Rachel Villemin, dans lequel les équipes du JT de TF1 se rendent dans le reportage en tête de cet article, porte bien son nom : "Créa'Tifs". "Créa, on crée, et tifs avec un s car il y en a plusieurs", explique-t-elle simplement, sèche-cheveux dans une main et brosse dans l’autre. "ça porte bien son nom", apprécie une cliente en pleine coupe. Au total, ils sont plus de 130 coiffeurs en France à avoir eu la même idée, comme le montre cette enquête des Décodeurs du Monde, ce qui en fait le jeu de mots le plus répandu sur les devantures des salons. 

Cependant, il en existe beaucoup d’autres. Et en la matière, le Grand Est se révèle très imaginatif : "Cap’tif"," Atrak’tifs"... Sur les réseaux sociaux, les internautes s’amusent à partager les noms les plus amusants. Ou les plus ridicules, selon les goûts. 

Que penser de "Speed Hair Man", de "Quoi f'hair" ou encore, pour les amateurs de "James Blond", de "Licence to cut" (permis de couper) ?

Dans son livre "Tiré par les cheveux"  éditions hoëbeke, 2018), Morgane Tual a répertorié 120 noms de salons. C’est aussi elle qui se cache derrière le Tumblr et le compte Instagram @Lolcoiffeur. Pour elle, "la créativité, dont fait preuve un coiffeur, le jeu de mots, s'exprime dans l'enseigne. On est avec des gens qui ne se prennent pas la tête".  Mais qui est à l'origine de mouvement ? Le mystère reste entier.

Des jeux de mots popul’hair

Qu’il soit plutôt poétique avec "Beau de l’hair", exotique avec "Coupe à cabana", ou carrément osé chez "hairgasms", le choix du nom d'un nom de salon est stratégique. Bien plus qu’un simple sourire, il peut surtout permettre de décrocher des clients si, comme cet homme interrogé par TF1, ils fonctionnent "au feeling" : "S’il y a un nom qui me plaît, j’y vais directement", assure-t-il.

Certains amènent la blague au niveau supérieur. Quelques kilomètres après avoir franchi la frontière du Luxembourg, les équipes de TF1 se retrouvent chez "Ryanhair". Le salon, géré par Tom Trummer, ne se contente pas seulement du jeu de mots. Tous les codes de la compagnie aérienne low-cost sont là : les couleurs jaune et bleu autour des miroirs et vitres, et même une carte d’embarquement en guise de carte de fidélité. Même le comptoir et les bancs sont ceux des aéroports.

Toute l'info sur

Le 13h

De quoi attirer l’œil et, parfois, des clients confus. "Quand on ouvre un nouveau salon, on a toujours deux ou trois clients qui viennent pour un ticket, explique amusé Tom Trummer.  On leur explique qu'on en a pas mais que pour une couleur, c'est la bonne adresse".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent