Bretagne : aussitôt rouvertes, des plages déjà refermées

Bretagne : aussitôt rouvertes, des plages déjà refermées

DECONFINEMENT - La préfecture du Morbihan, "à la demande des maires", a annoncé mercredi avoir interdit l'accès aux plages de cinq communes du département.

Le retour à la normale aura été de courte durée sur plusieurs plages bretonnes. A la demande de plusieurs maires, la préfecture du Morbihan a interdit ce mercredi l'accès aux plages de cinq communes du département, rouvertes le week-end dernier. En cause ? De nombreuses incivilités et le non-respect des règles de distanciation. 

"Cette décision est la conséquence des comportements inacceptables constatés durant le week-end dernier (incivilités, distanciation sociale ignorée, non-respect des arrêtés municipaux, dégradation des aménagements, non-respect des enjeux environnementaux...)", indique la préfecture dans un communiqué. Les cinq communes concernées sont Billiers, Damgan, Erdeven, La Trinité-sur-Mer et Saint-Philibert. 

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

"Un renforcement des contrôles est prévu"

Toutes les plages ne sont cependant pas à la même enseigne. Le préfet du Morbihan a autorisé "de manière dérogatoire et par un même arrêté du 20 mai", l’ouverture de 25 plages sur quatre nouvelles communes du département (Baden, Ile-aux-moines, Locmariaquer et Larmor Plage). "Comme constaté, si les plages ouvrent, elles peuvent aussi être fermées. (...) Un renforcement des contrôles par les forces de l’ordre est prévu pour ce week-end de l’Ascension", avertit la préfecture. 

A Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), le maire a, lui, annoncé sa décision de rendre le port du masque obligatoire de 11h à 18h intra-muros, dans certaines rues très commerçantes, pendant les week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte. "On a du mal à faire respecter les distanciations. Le masque, c'est aussi un moyen très efficace de rappeler le contexte dans lequel on est", a déclaré Claude Renoult, maire (SE) de Saint-Malo.

Dans le Finistère, un arrêté préfectoral interdit l'accès à deux plages. "Les conditions météorologiques favorables ont donné lieu ce jour à une forte affluence sur les plages du Finistère, et ce dans le respect des règles fixées par les maires, à l’exception de quelques cas où le comportement des usagers n’a pas été conforme à celui attendu (non-respect de la distanciation physique, incivilités, non-respect de l’environnement…)", indique la préfecture dans un communiqué diffusé mercredi soir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : l'entrée aux États-Unis interdite à la plupart des ressortissants européens

Ces Français qui prennent leur retraite dans un Ehpad 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Procès de Trump : l'acte d'accusation transmis aujourd'hui au Sénat

Vers un troisième confinement ? L'Élysée assure que rien n'est décidé

Lire et commenter