VIDEO - Déconfinement : pourquoi Carnac résiste à la réouverture de ses plages

VIDEO - Déconfinement : pourquoi Carnac résiste à la réouverture de ses plages

CORONAVIRUS - Le maire de Carnac (Morbihan), malgré la pression économique, refuse de rouvrir les plages de sa commune, craignant un afflux de touristes et un éventuel reconfinement.

Nous sommes le 14 mai 2020. Toutes les communes du Morbihan ont effectué des démarches pour rouvrir leur littoral dans les prochains jours. Toutes ? Non ! Le maire de Carnac, Olivier Lepick, résiste encore et toujours à la tentation de rouvrir les cinq plages de sa ville, malgré le déconfinement, malgré l'autorisation donnée par le gouvernement aux édiles, malgré les demandes de nombreux habitants, et malgré le manque à gagner touristique qu'une telle décision implique.

Interrogé par TF1 dans la vidéo ci-dessus, Paul Chapel, son premier adjoint, explique : "C'est une petite ville. Il est matériellement impossible de surveiller tout le monde. On a peur que certains ne soient tentés de venir en masse pour les week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte." Autre élément de contexte important : l'un des premiers gros foyers épidémiques de France s'y est développé au début du mois de mars.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

"C'est sûr que je ferais beaucoup plus de chiffres si les plages rouvraient maintenant, ça sauverait même tout le monde, mais on ne sait pas où on va", confie à TF1 une buraliste carnacoise, qui juge l'attente raisonnable, arguant qu'"il vaut mieux y aller doucement, puis rouvrir une bonne fois pour toutes". Un autre habitant relativise lui aussi, et appuie ainsi la décision du maire : "Je vous rappelle qu'on a été dans les premiers à être confinés. Aujourd'hui, on ne voudrait pas que ça recommence. On voudrait vraiment sécuriser la période de juillet-août." D'autant que le Premier ministre, Edouard Philippe, a ouvert la porte, ce jeudi 14 mai, aux vacances d'été des Français, les encourageant même à "prendre leurs réservations".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : plus de 60 arrestations lors de manifestations anti restrictions à Londres

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : à Paris, une fin de manifestation tendue où étaient réunis 46.000 manifestants selon l'Intérieur

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter