Reprise : pourquoi certains secteurs rient quand d’autres pleurent

Reprise : pourquoi certains secteurs rient quand d’autres pleurent
Population

ANALYSE - François Lenglet, spécialiste économie de TF1 et LCI, se penche sur les impacts de l'épidémie de Covid-19 sur la croissance frde la France.

Depuis le déconfinement, c'est une reprise à deux visages qui s'est amorcée en France. L’aéronautique, la restauration ou l’habillement se sont effondrés tandis que dans le même temps, d’autres secteurs caracolent. Dans son analyse vidéo en tête de cet article, le spécialiste éco de TF1 et LCI François Lenglet cite ainsi l'augmentation de 63% des ventes de produits bio, les hausses de 33% de celles des vélos et de 19% pour le matériel de bricolage. Des achats que nous faisons de plus en plus sur Internet, les ventes en ligne ayant progressé de 27%. A noter que le petit commerce retrouve lui aussi des couleurs avec un +12%.

Il y a même "Jean qui rit et Jean qui pleure qu sein d'un même secteur", poursuit François Lenglet, prenant l'exemple du tourisme : l'Aquitaine a ainsi connu une saison extraordinaire cet été, mais Paris, sans ses traditionnels touristes chinois ou américains, a souffert.

Le Covid-19, accélérateur des évolutions

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Pour François Lenglet, "l’épidémie explique en partie ces contrastes : elle a recentré notre consommation autour de la maison". Mais, note-t-il, l'essor du bio et des ventes en ligne, de même que le déclin des grandes chaînes d'habillement, étaient engagés depuis longtemps. Le virus n'a été qu'un accélérateur de ces évolutions.

Ces "métaporphoses de la croissance", observe François Lenglet, sont en fait aussi anciennes que le capitalisme. Il s'appuie sur l'exemple du train qui, après son invention en 1830, a détourné les voyageurs de la route, comme aujourd’hui Internet détourne les consommateurs des hypersmarchés. Mais auparavant, l’évolution se faisait sur plusieurs décennies, permettant aux entreprises de s’adapter. "Le virus a fait avancer plus vite les aiguilles du temps", concut François Lenglet. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent