Effondrement du pont de Mirepoix : un an après rien n'a changé

Effondrement du pont de Mirepoix : un an après rien n'a changé

Il y a un an, le pont de Mirepoix-sur-Tarn s'est effondré sous le poids d'un camion trop lourd, 52 tonnes au lieu des 19 autorisés, emportant dans sa chute deux personnes. Où en est l'enquête aujourd'hui ? La reconstruction a-t-elle commencé ?

Le 19 novembre 2019 est une date que les habitants de Mirepoix-sur-Tarn ne pourront pas oublier. Il y a un an jour pour jour vers 8h du matin, un poids lourd de 50 tonnes traversait le pont suspendu qui enjambe le Tarn. La structure prévue pour supporter un poids de 19 tonnes s'est effondrée. Dans sa chute, il entraîne une voiture, et une adolescente de quinze ans perd la vie ainsi que le chauffeur du poids lourd. Pour les habitants, se recueillir devant le pont paraissait indispensable ce mercredi. Un drame qui marque profondément le maire de l'époque et les mille habitants.

Depuis, la scène semble s'être figée. Pour les besoins de l'enquête, tout est resté en place. Le camion gît toujours dans le Tarn. Un an après, les habitants doivent faire un détour pour traverser le cours d'eau et rejoindre la commune voisine. Mais les résidents pourraient bientôt tenter de penser à autres choses, car le début des travaux est imminent. Selon Laurent Delrue, directeur de la voirie au Conseil départemental de Haute-Garonne, ils commenceront dès décembre 2020. Une petite année de démontage avant d'engager la phase de reconstruction, qui sera longue. Il faudra attendre cinq à six ans pour voir un nouveau pont sortir de terre.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.