Emotion toujours aussi vive à Bayonne une semaine après l'agression mortelle d'un conducteur de bus

Emotion toujours aussi vive à Bayonne une semaine après l'agression mortelle d'un conducteur de bus
Population

Philippe Monguillot, le conducteur de bus violemment agressé à Bayonne, est décédé hier après cinq jours à l'hôpital dans un état de mort cérébrale. Sa femme et ses trois filles essayent tant bien que mal de faire face en espérant la justice.

À Bayonne, les collègues de Philippe Monguillot sont encore sonnés. Depuis des années, les chauffeurs demandaient plus de sécurité. Ils viennent d'obtenir des avancées. Après avoir visité la famille de la victime, le ministre de l'Intérieur est allé à leur rencontre. L'agression de celui qu'on surnommait le "Tigre" pourrait être requalifiée en homicide volontaire sur un agent des transports publics. Les assaillants encourraient ainsi la prison à perpétuité.

Lire aussi

Toute l'info sur

LE WE 20H


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 11/07/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 11 juillet 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent