Focus sur les chiffres de l'islamisme dans l'Hexagone

Focus sur les chiffres de l'islamisme dans l'Hexagone

ENQUETE - Selon un récent sondage, trois quarts des jeunes musulmans placeraient la valeur de leur religion avant celle de la République. Emmanuel Macron veut stopper cette dérive dans les mosquées salafistes, écoles, associations... où un islamisme radical est prôné.

Il y a près de 2500 salles de prière musulmane en France. Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas là que le séparatisme est le plus virulent. Depuis deux ans, 250 lieux ont été fermés pour radicalisme. Parmi eux, 15 lieux de prière, quatre écoles coraniques et 210 débits de boissons. Selon les experts, ce sont ces deux derniers endroits qui posent problème.

Selon un rapport sénatorial, environ 2% des musulmans en France ont un comportement ou une idéologie radicale. Il s'agit de 40.000 salafistes inspirés des pratiques saoudiennes et de 50.000 frères musulmans, un mouvement né en Egypte. Tous ne sont pas dangereux, loin de là, mais leurs valeurs sont contraires à la République. Face à eux, les élus locaux s'estiment démunis.

Toute l'info sur

Le 13H

Au total, la police surveille 8.132 individus fichés S, le signalement pour la radicalisation à caractère terroriste. Il y a tout juste un an l'affaire Michael Harpon, ce fonctionnaire radicalisé qui avait tué quatre personnes à la préfecture de Police de Paris, a rappelé le danger de l'islamisme dans les services publics. 15 personnes ont ainsi été écartée des services de renseignement depuis 2014.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le risque d'une reprise épidémique réelle ne peut être exclu", prévient Gabriel Attal

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.