VIDÉO - Foie gras : l'association L214 épingle les pratiques d'un producteur médaillé d'or

VIDÉO - Foie gras : l'association L214 épingle les pratiques d'un producteur médaillé d'or
Population

MALTRAITANCE - Dans une nouvelle vidéo choc, l'association de défense des animaux L214 épingle un producteur de foie gras de Dordogne, médaillé d'or au Concours général agricole. Outre l'horreur du gavage, dans cette exploitation, des canettes sont jetées vivantes dans une benne, mourant de faim ou étouffées.

C'est l'un des plats qui trônent en maître sur toutes les tables à Noël. Mardi 10 décembre, l'association de défense des animaux L214 a publié une nouvelle enquête sur les dessous de la fabrication du foie gras, produit classé "patrimoine gastronomique protégé" depuis 2006. Dans cette vidéo choc, dont les images ont été tournées en octobre et novembre dernier au Domaine de la Peyrouse, près de Périgueux en Dordogne, une exploitation récompensée au Concours général agricole 2019, L214 filme le revers de la médaille : des canetons jetés vivants et des scènes de gavage, des actes de "cruauté", selon l'association.

Dans cette exploitation, rattachée au lycée agricole de Coulounieix-Chamiers, qui comprend un couvoir, des salles de gavage et un abattoir, les canetons y sont triés à la naissance en fonction de leur sexe. Seuls les mâles sont conservés, les canettes ayant un foie trop petit sont jetées vivantes par centaines à la poubelle, où elles meurent de faim et asphyxiées. Les œufs, qui n'ont pas éclos à temps, subissent le même sort. Des canetons, sortis tardivement de leur coquille, y naissent et meurent dans l'indifférence générale. En Europe, la législation permet certes la mise à mort des canetons inaptes à la production, mais à condition qu'ils sont immédiatement tués par gazage ou broyage. Ce qui n'est donc pas respecté chez ce producteur.

Au cours de l'enquête, L214 montre que les mâles sont par la suite "mutilés", puisque la pointe de leur bec est brûlée pour éviter qu'ils s'attaquent pendant l'enfermement en période de gavage. Les canards, bloqués à l'aide de grilles, sont gavés de pâtée injectée à la pompe pneumatique, augmentant ainsi leur mortalité lors de ce processus fortement décrié. 

Lire aussi

L'association milite d'ailleurs pour l'interdiction pure et simple de cette pratique, comme c'est le cas en Allemagne, en Italie ou au Royaume-Uni. Après avoir été gavés "sans ménagement", les animaux sont suspendus conscients sur la chaîne d'abattage. Ils sont saignés, "parfois sans avoir été correctement étourdis au préalable", avant que leur foie soit extirpé de leur corps. 

En vidéo

Pourquoi la ville de New York bannit le foie gras ?

En réaction à ses découvertes, l'association L214 explique avoir signalé la situation aux services vétérinaires de la Dordogne, qui "ont mené une inspection et ont pu constater par eux-mêmes que les canetons n'étaient pas tués avant d'être jetés à la poubelle". Elle indique également avoir porté plainte "pour délit d'abandon et délit de mauvais traitement" et réclame, avec la mise en place d'une pétition en ligne, au ministère de l'Agriculture "des sanctions exemplaires contre le Domaine de la Peyrouse", "le retrait de la médaille d'or" et "l'interdiction" à cette exploitation "de servir de centre de formation".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent