France : bienvenue en "Absurdistan"

France : bienvenue en "Absurdistan"

Les restrictions appliquées ces dernières semaines sont compliquées à comprendre. Une complexité qui a parfois mené à l'absurde. Ce sont les étrangers qui nous l'expliquent le mieux. Un journal allemand a même qualifié notre pays d'"Absurdistan".

Passons-nous à l'étranger pour des hurluberlus avec nos restrictions sanitaires parfois si françaises ? Dernière subtilité en date, ce vendredi, le décret sur les sapins. Les fleuristes ouverts, mais fermés au public, ont le droit de vendre des sapins, mais pas des décorations. "Là, c'est vraiment la France. Tout est compliqué en France par rapport aux autres pays autour de nous", se désole Annie Loiseau, fleuriste à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Toute l'info sur

LE WE 20H

Devoir cocher une case sur une attestation pour sortir de chez soi, les Allemands n'en croient pas leurs yeux. "C'est vraiment absurde pour nous", dit un homme. Un rayon de 1 km autour de chez soi n'a pas de sens à Washington. En Italie, pas de distinction entre ce qui est essentiel ou pas essentiel. Les petits commerces restent ouverts.

La semaine dernière, Annika Joeres, correspondante en France pour le journal "Die Zeit", a même renommé notre pays l'"Absurdistan". Mais nous avons aussi reçu les éloges d'un média américain "Bloomberg" : "La France offre une lueur d'espoir sur le covid", notamment pour avoir gardé nos écoles ouvertes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter