VIDÉO - "On vient de vivre une catastrophe" : le désarroi du maire d'Anglet au lendemain de l'incendie

VIDÉO - "On vient de vivre une catastrophe" : le désarroi du maire d'Anglet au lendemain de l'incendie
Population

IMPACT - Après l'incendie spectaculaire qui a ravagé jeudi soir environ 165 hectares de pinède dans la forêt de Chiberta, dans les Pyrénées-Atlantiques, le maire de la commune d'Anglet dresse un nouveau bilan de la catastrophe au micro de LCI, évoquant le "patrimoine environnemental important" impacté.

"Le jour est en train de se lever, on va pouvoir regarder les dégâts et surement pleurer." Alors qu'un spectaculaire incendie - désormais sous contrôle - a ravagé environ 165 hectares de pinède dans la nuit de jeudi à vendredi à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, le maire de la commune, Claude Olive, a dressé un nouveau bilan des dégâts.

"On vient de vivre une catastrophe sur une valeur environnementale pour notre ville d'Anglet qui est quelque chose d’important pour nous", explique-t-il ce vendredi matin au micro de LCI, soulignant que la forêt de Chiberta et ses 250 hectares représentent "le poumon vert" de cette ville de 40.000 habitants.

"On sait d'où est parti le feu"

Évoquant "un patrimoine environnemental important", ce dernier devait entamer ce vendredi aux premières heures du jour, une tournée aux cotés du préfet des Pyrénées-Atlantique afin de constater l'ampleur du désastre. "On a cent hectares d'un seul tenant qui ont été pris par les flammes plus des sauts de flammes donc on est à peu près à 165 hectares touchés", a précisé Claude Olive.

Lire aussi

Alors que onze maisons ont été attaquées par le feu, dont cinq ont entièrement brûlées, et qu'une centaine de personnes ont été évacuées au total, il s'est également exprimé sur le relogement des sinistrés. "On est en train de travailler avec eux", a-t-il assuré, ajoutant que des gymnases ont été ouverts dans un premier temps pour les accueillir "avec la solidarité des autres communes de Bayonne et Biarritz".

En vidéo

Incendie à Anglet : la forêt de Chiberta ravagée par les flammes

Et de poursuivre : "Des habitants d'Anglet sont venus les chercher pour les reloger chez eux plutôt que de les laisser dans les gymnases mais les gens ne pourront pas rentrer chez eux je pense avant la fin de l'après-midi." Enfin, alors que les circonstances qui ont conduit au départ de feu ne sont pas encore connues, Claude Olive a indiqué que "l'enquête va se mettre en cours" afin de "savoir si c'est volontaire, accidentel, savoir s'il y a eu plusieurs départs de feu" mais que, d'ores et déjà, "on sait d'où est parti le feu à peu près d'après la cartographie des pompiers".

Pour rappel, dans la nuit de jeudi à vendredi, les opérations ont mobilisé quelque 150 sapeurs-pompiers et 50 engins motorisés, ainsi que 60 policiers et des personnels du SAMU, selon la préfecture.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent