VIDÉO - Incidents en série : les derniers naufragés de la SNCF arrivés en fin de journée avec 20 heures de retard

26 heures pour faire Hendaye - Paris en TGV
Population

PAGAILLE SUR LES RAILS - Une série d'incidents électriques ont provoqué une nuit de cauchemar pour 2500 passagers de plusieurs TGV reliant le Sud-Ouest à Paris. Les derniers naufragés sont arrivés à 18h ce lundi. Récit.

La SNCF, qui fête ses 87 ans d'existence ce lundi, aurait sans doute rêvé un autre "cadeau" d'anniversaire. Et pour cause : les passagers de plusieurs trains en provenance du Sud-Ouest ont subi de très importants retards, certains se retrouvant bloqués sur les rails, parfois pendant près de vingt heures. Les 400 derniers naufragés sont arrivés un peu après 18h à la gare Montparnasse. Au total, 2500 voyageurs ont été concernés par ces incidents. 

D’après la SNCF, cette pagaille est la conséquence d'un problème "d’alimentation électrique dans le secteur de Dax" qui a nécessité des "réparations conséquentes". Selon la compagnie, le retour à la normale ne devrait pas intervenir avant mardi midi.

"C'était l'enfer"

Après de longues heures d’attente, le groupe ferroviaire avait d'abord annoncé l’interruption de la ligne entre Bordeaux et Hendaye et Bordeaux et Tarbes jusqu’à ce lundi à 12h. Les trois trains encore bloqués pendant la nuit ont dû retourner à Hendaye, Bordeaux ou Biarritz. 

"Ils nous ont dit une heure et demie, après une heure, puis 15 minutes… Enfin bref, c’était l’enfer", témoigne un voyageur, passablement excédé. "Il n’y a aucune information, aucune personne en gare pour nous renseigner", embraye une autre. 

Lire aussi

En vidéo

Trains bloqués : les images d'une nuit d'enfer

Les voyageurs du TGV 8538 sont, eux,  restés bloqués toute la nuit dans le train, lui aussi en provenance d’Hendaye. Ils devaient arriver à Paris à 16h21 dimanche. Mais à 6h ce lundi, ils se trouvaient toujours bloqués. "Nous sommes rassurés, tout le monde est arrivé à bon port", a finalement indiqué lundi en fin de journée une porte-parole de la SNCF Nouvelle-Aquitaine, qui aurait souhaité que  "ce soit plus tôt".  Sur les réseaux sociaux, cette nuit de galère en plein retour de vacances a suscité de nombreuses réactions de colère.

Le train 8546/8544 est lui aussi parti d’Hendaye et à destination de Paris. Il devait arriver à 22h04 mais n’a pas pu atteindre sa destination. Contrairement au train précédent, celui-ci a pu faire demi-tour. Les voyageurs ont été déposés à Biarritz, devant trouver, seuls, des hôtels pour les accueillir en plein milieu de la nuit. 

Même chose pour le train 8552, comme les deux autres, au départ d’Hendaye et en direction de Paris. Son arrivée était prévue pour 00h13. Aux alentours de 3h, les passagers ont eux aussi été déposés à la gare de Biarritz. 

En vidéo

Trains bloqués dans le Sud-Ouest : des passagers furieux à Hendaye

Seuls deux TGV ont été plus chanceux. Parmi les cinq trains au départ d'Hendaye ou de Tarbes dimanche après-midi, ils sont les seuls à être arrivés à destination. Le TGV 8587 en provenance de Tarbes a gagné Paris vers 2h du matin, alors que son arrivée initiale était à 23h13. Le second, qui venait d’Hendaye est lui aussi arrivé aux alentours de 2 heures du matin avec quatre heures de retard. 

La SNCF a lancé une enquête interne pour déterminer précisément le  scénario des ces incidents.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent