VIDÉO - Réunions de famille à l'ère du Covid : que peut-on faire chez soi ?

VIDÉO - Réunions de famille à l'ère du Covid : que peut-on faire chez soi ?
Population

EN FAMILLE - La circulation du virus s'accélère et vous vous demandez sans doute quelle règle s'applique dans l'espace privé. Voici ce que dit la loi.

Difficile en ces temps de crise sanitaire d'avoir le cœur à la fête. Les discothèques gardent porte close, et les bars et restaurants doivent faire appliquer la distanciation physique. Reste la sphère privée, mais là aussi la prudence est de mise. Emmanuel Macron a d'ailleurs appelé ce mardi les Français à être "plus vigilants" dans le respect des gestes barrières "dans les moments de vie privée", car "c'est souvent dans les moments familiaux que les contaminations se font", a-t-il dit.

Pour autant, recevoir des gens chez soi n'est pas interdit en France aujourd'hui. Dans le dernier décret en vigueur, datant du 10 juillet, seuls sont évoqués les événements sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public : lorsqu'ils rassemblent plus de dix personnes, ils doivent être déclarés au préfet qui jugera s'ils peuvent être maintenus ou non.  En revanche, il n'est mentionné aucune interdiction de rassemblements dans des lieux privés. Pas de limite non plus sur le nombre d'invités. 

Ce que confirme Clarisse Sand, avocate au barreau de Paris : "C'est quelque chose qui ne peut pas être mis en place dans la mesure où ça supposerait d'avoir un contrôle à l'intérieur de la sphère privée, chose qui n'est strictement pas possible. Il y aurait d'abord un problème d'effectif. Et ce serait une violation manifeste du droit à la vie privée", souligne-t-elle dans le 20H de TF1.

Combien de personnes peut-on inviter ?

Pour résumer, si vous organisez votre anniversaire dans un parc, à 15 personnes, c'est trop ! Mais à 9 personnes, vous êtes dans les clous. En revanche, dans votre jardin ou à la maison, aucun problème pour 15 invités. Reste à déterminer ce qu'est un lieu privé. Contrairement aux lieux publics, accessibles à tous, sans autorisation, les domiciles, locaux d'entreprise, ou tout local privatisé sont des lieux privés.

Lire aussi

Ainsi, rien ne vous empêche de louer une salle de réception. Depuis le déconfinement, certaines ne désemplissent pas, qu'elles soient réservées par des professionnels ou des particuliers. Et là, rien ne vous interdit de faire la fête avec vingt, trente ou cinquante invités. 

L'agence événementielle Jour et Nuit est justement spécialisée dans la location de salles, pour "des anniversaires, des demandes en mariage, ou encore des dîners privés". Adrien Dallançon, son directeur du développement avoue qu'il n'est  pas toujours simple de faire respecter les gestes barrières. "On reste quand même dans un cadre privé et non public. C'est complexe aujourd'hui de demander, surtout pour des gens qui sont en familles d'être masqués, maintenant nous on met à disposition des masques", avance-t-il.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Y a-t-il malgré tout des règles à respecter ? Selon l'article 3 du fameux décret du 10 juillet, "les mesures d'hygiène (lavage des mains, tousser dans son coude...) doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance", y compris donc dans la sphère privée ! Le masque, quant à lui, doit être porté, quand la distanciation sociale est impossible. Déclaration à laquelle s'ajoute : "Les rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements, qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret, sont organisés en veillant au strict respect de ces mesures". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent