VIDÉO - Covid 19 : les contrôles dans les aéroports français sont-ils fiables ? Pas si sûr...

VIDÉO - Covid 19 : les contrôles dans les aéroports français sont-ils fiables ? Pas si sûr...

PRÉVENTION - Alors que la France a renforcé d'un cran son dispositif de dépistage du Covid-19 dans les aéroports, avec des tests obligatoires pour les voyageurs provenant de 16 pays classés "rouge", qu'advient-il, notamment pour les passagers positifs ? Éléments de réponse.

Depuis le 1er août, les passagers en provenance de 16 pays "à forte circulation du coronavirus" doivent se soumettre à un test de dépistage à leur arrivée dans les aéroports français, s'ils ne l'ont pas déjà fait avant. Une obligation à laquelle les touristes se soumettent de bonne grâce. Exemple à Roissy où s'est rendue une équipe du 20h de TF1. 

Une jeune femme en provenance des Etats-Unis vient d'être testée. Elle explique dans la vidéo en tête de cet article comment cela se passe :  "Je dois laisser mes coordonnées pour qu'on m'envoie les résultats et dire si j'ai des symptômes ou pas", explique-t-elle. Les résultats lui seront transmis dans les 48 heures. En attendant pas de mise en quarantaine, elle peut rentrer chez elle. 

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Qui est concerné ?

Les frontières étant fermées avec les 16 pays à risques, la mesure concerne uniquement les Français expatriés de retour, des personnes ayant la double nationalité ou des étrangers disposant d'un emploi et d'une adresse dans l'Hexagone. 

Que se passe-t-il pour les voyageurs contaminés ?

"Si le test est positif, les personnes contaminées sont contactées par les services de l'Assurance maladie qui vont reconstituer leur parcours, leur positionnement dans l'avion pour savoir à côté de qui elles étaient", précise Nicolas Peju, le directeur général adjoint de l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France.

Lire aussi

Il leur est aussi demandé de s'isoler. L'objectif : casser les chaînes de contamination comme c'est le cas pour toute personne testée positive sur le territoire. Seul hic, il n'y a aucun contrôle.

Ces contrôles sont-ils efficaces ?

"Non", répond d'emblée le Professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris. "Si vous tester de manière ponctuelle mais que vous relâchez les personnes dans la nature, vous ne pouvez pas faire la deuxième étape, s'ils sont positifs, qui consiste à les isoler. Parce que l'intérêt de tester, c'est d'isoler derrière", dit-il.

Depuis samedi 1er août, 2300 passagers ont été testés. Entre 1% et 1,5% d'entre eux, soit une trentaine de personnes, se sont avérées être porteuses du virus.

Existe-t-il des dispositifs plus performants ?

Certains pays comme la Chine impose une quarantaine obligatoire quel que soit le résultat du test. En Europe c'est au cas par cas. La Grande-Bretagne, par exemple, impose la quarantaine aux frais de tous les voyageurs en provenance d'Espagne.

Retrouvez ici toutes les informations sur la pandémie et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter