La fin du 100% présentiel dans les lycées : qu'en pensent les principaux concernés ?

La fin du 100% présentiel dans les lycées : qu'en pensent les principaux concernés ?

REPORTAGE - Jeudi, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé un renforcement du protocole sanitaire dans les lycées. À chaque établissement de s'organiser.

Chez les lycéens et les enseignants, la colère commence à gronder. Pour les calmer, le ministère de l'Éducation propose aux lycées de n'accueillir que 50% des élèves à la fois. Les autres travailleront à la maison. Regroupés à la récréation, les élèves sont les premiers à reconnaître que les gestes barrières semblent être impossibles à respecter. Dans un établissement à Lille (Nord), le directeur a pris les devants. Dès lundi, les élèves étaient en demi-groupe dont la moitié en classe et le reste chez eux. Une initiative largement saluée par les professeurs.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Les heures perdues en classe sont compensées par des devoirs à la maison. Les professeurs se disent plus efficaces face à des petites classes de quinze élèves. Devant un ordinateur, les élèves suivent les cours chez eux. Pour Nolan, rien de tel qu'avoir une partenaire pour se motiver à travailler. L'idée est d'être aussi efficace qu'en classe. Les lycées pourront désormais modifier les emplois du temps à deux conditions : que les élèves soient présents 50% du temps, et que la même organisation s'applique à tous.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter