Covid-19 : y a-t-il un risque d'être contaminé par les vêtements achetés pendant les soldes ?

Covid-19 : y a-t-il un risque d'être contaminé par les vêtements achetés pendant les soldes ?
Population

RISQUE - Malgré la mise en place de la distanciation sociale dans les boutiques pour la période des soldes, le doute subsiste : le Covid-19 est-il transmissible via les vêtements ? Si le virus peut vivre sur cette matière pendant 24 heures, cela ne représente pas le plus gros risque.

Alors que les soldes d'été ont démarré mercredi 15 juillet dans des conditions inédites, crise sanitaire oblige, de nombreux consommateurs s'interrogent sur le risque de se faire contaminer par les vêtements.  

Une étude publiée au mois de mars dans la revue scientifique New England Journal of Medecine  éclaircit cette question. Des spécialistes y ont étudié la durée de vie du coronavirus en fonction des surfaces sur lesquelles il se trouve. Si la matière des vêtements ne fait pas partie de l'étude, d'autres matières similaires permettent de donner des indices sur le comportement du virus sur le tissu. 

Le plus gros risque : la proximité avec les autres personnes

Selon l'étude, le Covid-19 peut vivre sur le carton jusqu'à 24 heures, mais sans qu'il soit forcément contaminant. Son comportement serait sensiblement le même sur du tissu. 

Mais les spécialistes estiment que le plus gros risque reste la proximité avec les personnes, et non pas avec les surfaces contaminées. Ils recommandent donc le port du masque, le lavage régulier des mains et le respect de la distanciation physique contre tout risque de contamination.  Une fois rentré des courses, un nettoyage des vêtements acheté, en machine à température normale est recommandé, 24 heures après l'achat. 

"54% des Français entendent renoncer aux soldes"

Toute l'info sur

Le 20h

Alors que les Français ont épargné quelque 60 milliards d'euros durant le confinement selon le gouvernement, l'envie de dépenser n'est toujours pas au rendez-vous. Un sondage réalisé le 10 juillet par l'Ifop pour le site de vente en ligne Spartoo établit que "54% des Français entendent renoncer aux soldes ou y consacrer un budget moins élevé" que d'habitude.

La situation particulière liée à la crise sanitaire situation offre "une énorme prime au commerce en ligne", où la "cabine d'essayage est chez soi et les livraisons et retours gratuits", souligne Yves Marin,  expert du secteur de la distribution au sein du cabinet Bartle, pour qui "les achats dits d'impulsion vont en pâtir", et notamment ceux d'articles de mode.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent