VIDÉO - Le bilan exceptionnel des vacances d'été à la montagne

VIDÉO - Le bilan exceptionnel des vacances d'été à la montagne

ECONOMIE - C'est l'une des grandes gagnantes de cet été si particulier : la montagne. Sa fréquentation a atteint des sommets sur le plan touristique, avec des prévisions révisées à la hausse pour la dernière semaine d'août. Le grand air de l'altitude en pleine canicule, et après des semaines de confinement, a eu beaucoup de succès. Illustration en Haute-Savoie.

Cette année, plus que jamais, les Français ont plébiscité les vacances d'été à la montagne. En août, le taux d’occupation prévisionnel des stations de montagne s’établit à +3,8 points par rapport à l’année dernière à la même date, annonce mardi l’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM)."Avec un taux d’occupation prévisionnel qui atteint près de 70 % pour la semaine du 8 au 15 août et augmente jusqu’à + 5,6 points pour la dernière semaine d’août, les réservations sont en progression dans les stations de montagne", précise Charles-Ange Ginesy, président de l'ANMSM, cité dans un communiqué. Ce dernier voit d'ailleurs dans ces prévisions une confirmation de "l’engouement des vacanciers pour la nature et le grand air de la montagne". 

Et il a raison. Cette année, la montagne est l'une des grandes gagnantes des destinations estivales. Le grand air, l'après-confinement et les températures en hausse ont convaincu les touristes français d'aller séjourner en altitude, loin des plages bondées et de la météo caniculaire. Illustration en Haute-Savoie, où l'on est très content de cette saison 2020. 

Toute l'info sur

Le 20h

VTT, wake-surf, randonnée ...

Dans le massif des Aravis, les vététistes arpentent les sentiers de randonnée. Il faut dire que la montagne et ses grands espaces ont de quoi séduire : "c'est important d'avoir la fraîcheur en ce temps de canicule", explique ce touriste. Pour le propriétaire de cet hôtel du Grand-Bornand, son établissement affiche complet. "Ici 80 % de la clientèle est française, on n'a pas connu ça depuis longtemps. On n'a pas eu les grands événements habituels à cause du Covid, mais on est on est en augmentation de 10 à 15 %", détaille Pierre Missillier de l'hôtel-restaurant La Croix-Saint-Maurice. 

Du côté du lac d'Annecy, à une demi-heure des cimes, les activités balnéaires attirent bon nombre de touristes, venus tester le "wake surf". Dans ce club nautique, les bateaux enchaînent les sorties et ce sport séduit 70 % des clients. Arnaud Rougier, gérant de l'Ecole de wakeboard Le Spot explique les raisons de cet engouement : "on a beaucoup de vent et donc, une grosse affluence. C'est un sport facile, pas dangereux et sympa".

Lire aussi

Une publicité ciblée sur les réseaux sociaux

Comment la Haute-Savoie a-t-elle réussi à faire le plein cet été ? Pour attirer les vacanciers, l'office du tourisme a multiplié par dix fois ses investissements pour de la publicité sur Internet. Pour Yann Clavillier, directeur de l'office du tourisme du lac d'Annecy, le secret est de s'être mis à la page : "le lac d'Annecy a beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux, avec une campagne digitale dédiée et un budget d'environ 50.000 euros. Avec des retours très positifs, puisque même la fréquentation de notre site Internet a augmenté de 15 % par rapport à 2019, qui était déjà une très belle année. On attend les records". 

Forts de cette saison d'ores et déjà exceptionnelle, les professionnels espèrent que l'été indien se prolongera pour faire de cette cuvée 2020 un millésime mémorable à tous les égards. Dans un communiqué du 27 juillet, l’association France Montagnes dit croire en "une saison prolongée jusqu’au mois de septembre qui s’annonce riche en opportunités, notamment avec le Tour de France".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : plusieurs ONG mettent en cause la responsabilité des pays riches

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.