Le boom des vêtements d'occasion

Le boom des vêtements d'occasion

MODE A PETIT PRIX – Les vêtements d'occasion sont désormais traités et vendus presque comme du neuf. La filière de la seconde main se développe et des supermarchés proposent même aujourd'hui des rayons dédiés à ces habits déjà portés.

On a tous de vieux vêtements qui traînent dans notre armoire et que l'on ne met plus, mais qui pourraient faire des heureux. Aujourd'hui, vous avez bien des façons de leur donner une seconde vie, car au-delà des applications d'échange ou de vente de vêtements d'occasion entre particuliers, une vraie filière s'est développée. Même les grandes surfaces proposent désormais des rayons dédiés aux vêtements de seconde main. Ils sont traités et vendus quasiment comme du neuf.

De plus en plus de Français optent pour la seconde main. Ce marché représente désormais 15% du secteur de la mode. C'est deux fois plus qu'il y a dix ans. Emmaüs et ses chiffonniers ont été les pionniers de ce recyclage. Depuis les applications comme Vinted ou Leboncoin se sont emparés du phénomène. Un filon qu'entendent désormais exploiter les grandes chaînes de prêt-à-porter et les hypermarchés. Mais d'où viennent les stocks qui alimentent ces nouveaux corners ? Découvrez les coulisses de ce business en pleine croissance qui transforme les vieilles fripes qui dorment dans nos placards en pouvoir d'achat.

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit life, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.

Toute l'info sur

Sept à Huit Life

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Royaume-Uni : des colis envoyés aux plus démunis provoquent l’indignation

Lire et commenter