Le chat, un prédateur si adorable

Le chat, un prédateur si adorable

PENSE-BETES - Le chat, animal préféré des Français, est au cœur d'une polémique. Sous ses airs de minou se cache en fait un prédateur qui pourrait mettre en danger la biodiversité.

Qu'il soit domestiqué ou non, le chat a un instinct de prédateur. Les oiseaux, les souris, les lézards et autres petites bêtes font partie de son régime alimentaire. Un chat peut chasser entre 30 à 1 000 proies par an. Un fait que déplore Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs. D'après lui, "le chat tue bien plus d'animaux que les chasseurs". Il préconise ainsi "le piégeage du chat à plus de 300 mètres des habitations". Faut-il en arriver à cette solution drastique ? Existe-t-il des solutions alternatives ?

Ce dimanche 24 mai 2020, Solène Chavanne, dans sa chronique "Pense-bêtes", nous parle du chat et de son instinct de prédateur qui met à mal la biodiversité. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 24/05/2020 présentée par Christophe Moulin, sur LCI.

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter