Le grand format : À Lyon, le quartier d'affaires de La Part-Dieu fantomatique

Le grand format : À Lyon, le quartier d'affaires de La Part-Dieu fantomatique

Ce nouveau confinement comme le premier a également changé le visage de nos villes. Les immeubles de bureaux se sont vidés. Les brasseries ont perdu leurs clients. C'est le cas par exemple à Part-Dieu à Lyon, deuxième quartier d'affaires de l'Hexagone.

Des grattes-ciel de plus de 200 mètres de hauteur, et plus d'un million de mètres carrés de bureaux. Le deuxième plus grand centre d'affaires de France a été soudainement déserté par ses cols blancs. En temps normal, plus de 60 000 personnes travaillent dans ce quartier de Lyon. Aujourd'hui, 80% sont en télétravail. C'est le cas dans cette entreprise de sécurité informatique où tous les ingénieurs travaillent chez eux depuis l'annonce du nouveau confinement. "Plusieurs fois par semaine, on réunit l'équipe virtuellement...", dixit Antoine Breuillé, technico-commercial, Algosecure - Lyon (Rhône).

On constate le même sentiment de solitude dans ce cabinet d'avocats qui emploie 70 personnes. Gilles le Chatelier, avocat associé - Cabinet d'avocats Adamas - Lyon (Rhône), n'a pas encore fait le compte exact, mais "aujourd'hui, on doit être une quinzaine...", se rappelle-t-il.

Entre les immeubles de bureaux, les 267 boutiques du centre commercial ont baissé le rideau. En temps normal, sur le parvis de la gare de Lyon Part, 120 000 personnes transitent chaque jour. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus calme. Et la SNCF a même divisé par quatre le nombre de TGV entre Lyon et Paris.

Les commerçants figurent parmi les principales victimes de ce confinement. Dans ce restaurant italien qui pratique la vente à emporter, 50% de la clientèle s'est volatilisée. "Il y a beaucoup de sociétés qui sont en télétravail. Du coup, forcément, on ne les voit pas. Surtout, on a une clientèle très régulière", regrette Antonello Cabras, fondateur et gérant du restaurant italien "Lello-L'Osteria" à Lyon (Rhône).

Autre conséquence de ce nouveau confinement. Les salons d'entreprise ainsi que les séminaires disparaissent temporairement. Une catastrophe pour les nombreux hôtels du quartier. Pierre-Olivier Guillermin, gérant de l'hôtel 'Best Western Richelieu - Lyon Part-Dieu, redoute de fermer complètement d'ici quelques jours. D'autres établissements hôteliers ont déjà annoncé leur fermeture temporaire.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter