Le grand format : ces marnières qui menacent des maisons en Normandie

Le grand format : ces marnières qui menacent des maisons en Normandie

Particulièrement répandues en Normandie, les marnières sont des cavités creusées dans le sol , il y a plus d'un siècle. Elles sont parfois très profondes et fragilisent les maisons construites en surface.

Cela devait être l'investissement d'une vie. Il y a dix ans, Alexandre Duntz achète une maison à Tocqueville (Eure) pour s'installer en famille. Sans le savoir, sous son terrain se trouve une marnière, une ancienne carrière souterraine de craies. La cavité menace aujourd'hui de s'effondrer. Les travaux pour la combler et sécuriser le terrain demanderaient plus de 200 000 euros. Chaque année, plusieurs centaines de carrières, comme celles-ci, sont découvertes dans la région. Des sols qui se dérobent dans les jardins, sur les routes, des murs de maison qui s'effondrent. Pourquoi ? Quel est ce phénomène ?

Il faut remonter au XVIIIe siècle pour en comprendre l'origine. Les agriculteurs creusaient ces galeries pour extraire de la craie et l'utiliser à la surface comme engrais dans les champs. Pour Grégory Lamarre, responsable du pôle Cavités chez Alise, "ces ouvrages vieillissent et deviennent de plus en plus instables...". La présence de nombreuses marnières en Normandie ne surprend pas ce géologue. "C'est une pratique qui s'est fait sur plusieurs siècles. À partir de 1853, il fallait les déclarer. Donc, il y avait un impôt dessus", fait-il savoir. Ce qui a encouragé de nombreux agriculteurs à cacher des marnières. Dans le village d'Yerville en Seine-Maritime, on compte aujourd'hui 300 marnières officiellement déclarées. Le maire constate impuissant l'augmentation de ce chiffre au fil des années.

Cet élu est impuissant aussi face aux habitants qui ne savent pas à qui s'adresser. Il y a deux ans, nous avions rencontré Sophie et Arnaud à Etainhus (Seine-Mraitime). À cette époque, une marnière avait été découverte sous leur terrain. Un arrêté de péril les empêchait de vivre dans une maison qu'il continuait pourtant de rembourser. Le couple espérait alors la reconnaissance de l'Etat de catastrophe naturelle. Aujourd'hui, aucune législation ne permet d'indemniser automatiquement les milliers de victimes. Des centaines de foyers font encore face comme ils peuvent aux marnières.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : 316 décès sur les dernières 24 heures, plus de 2.800 patients en réanimation

EN DIRECT - Après l'investiture, Joe Biden à la Maison Blanche

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Hospitalisations : les chiffres de Santé Publique France diffèrent de ceux des hôpitaux, pourquoi ?

Lire et commenter