Le phénomène inquiétant des "smombies", ces piétons qui ne décrochent pas de leur smartphone en marchant

Population
DANGER - Ce mardi, Le Parisien publie une étude concernant les "smombies", les piétons consultant leurs smartphones en permanence dans la rue. Selon cette publication, 65% des piétons en France sont dans ce cas. Il s'agit en majorité de personnes âgées de 18 à 24 ans ou de 25 à 34 ans.

C’est un phénomène alarmant qui prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années. Ce mardi, Le Parisien dévoile une étude menée par l’institut YouGov pour Ford à propos des "smombies", contraction de "smartphone" et "zombies", montrant que ces derniers, en permanence le nez sur leurs smartphones et munis d’écouteurs ou de casques, sont de plus en plus nombreux à sévir dans l’Hexagone.


Ainsi, le document indique que 65% des piétons consultent leur smartphone en marchant sur le trottoir ou en traversant la rue. Parmi ces 65%, la majorité, près de 91%, concerne les 18-24 ans et les 25-34 ans. Ce "mal" touche notamment 73% des personnes en situation d’emploi. Parmi ces 65% de "smombies", 6% auraient déjà eu un accident lié à cette dépendance.

L’étude ne précise en revanche pas la proportion de "smombies" parmi les 475 piétons tués et les 10.000 blessés l’an dernier en métropole. Selon les chiffres de l’ONISR (Observatoire national interministériel de sécurité routière), les catégories les plus concernées par les accidents de piétons sont les enfants jusqu’à 13 ans, les adolescents de 14 à 17 ans et les personnes âgées de plus de 75 ans.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter